Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Morbihan : à Mériadec, des centaines de bouteilles d'urine déposées depuis deux ans sur un parking

C'est un mystère qui dure depuis deux ans. A Mériadec, un hameau à cheval sur les communes de Pluneret et Plumergat, dans le Morbihan, quelqu'un dépose tous les deux mois des dizaines de bouteilles d'urine, ou d'un autre produit, sur le parking du stade de foot.

Le parking du stade est isolé à la sortie du hameau
Le parking du stade est isolé à la sortie du hameau © Radio France - François Rivaud

La dernière "récolte" effectuée par la police municipale de Pluneret date de vendredi 31 janvier en matinée. Là, sur le parking du stade de foot, au pied des conteneurs pour le verre, se trouvent plusieurs sacs. Et dans les sacs des bouteilles, 55 en tout, remplies d'un liquide qui s'apparente à première vue à de l'urine. 

"C'est étrange", s'étonne une commerçante de Mériadec. 

"Le mystère reste entier", ajoute une autre commerçante. Cela a commencé il y a deux ans. Mais les habitants n'ont vraiment eu connaissance de cette histoire qu'en fin d'année dernière. Début décembre, notamment, quand au même endroit, 54 bouteilles ont été retrouvées. L'endroit est tout désigné. Il est un peu à l'écart du hameau et les premières maisons sont à 200 mètres à vol d'oiseau. 

Les bouteilles sont toujours déposées à cet endroit, au pied des conteneurs.  - Radio France
Les bouteilles sont toujours déposées à cet endroit, au pied des conteneurs. © Radio France - François Rivaud

Les habitants s'interrogent. "Qui peut être assez fou pour venir, en pleine nuit, comme ça tous les deux mois, déposer de l'urine stockée dans des bouteilles ?", s'interroge un habitant de Mériadec. Un chef d'entreprise en rigole quelque peu : "un chauffeur routier ? Non, impossible ! Une bouteille passe encore, mais une cinquantaine !!!"

"Il n y a pas de caractère malveillant", selon les gendarmes.

Les gendarmes de la communauté de brigade d'Auray se demandent déjà si c'est bien de l'urine et rien que de l'urine qui se trouve dans les bouteilles. Aucune analyse n'a été faite jusque là. Vendredi, des prélèvements ADN ont été réalisés sur le dernier dépôt. Les gendarmes pensent qu'il n y a "pas de caractère malveillant dans cette affaire. Les sacs sont toujours posés proprement près des conteneurs". Les enquêteurs pensent notamment à une personne qui n'aurait pas de sanitaires à domicile et qui stockerait le liquide avant de s'en débarrasser. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu