Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Messe de Noël : 800 personnes évacuées d'une église de Besançon... pour des clés de voiture

vendredi 25 décembre 2015 à 10:15 Par Julie Guesdon, France Bleu Besançon et France Bleu

Les forces de l'ordre ont fait évacuer jeudi soir une église de Besançon, suite au comportement suspect d'un Bisontin. L'homme avait stationné son véhicule à proximité de l'édifice avant de repartir à pied. Pas de voiture piégée, mais juste... un échange de clés.

Pour Noël, les édifices religieux ont été particulièrement surveillés.
Pour Noël, les édifices religieux ont été particulièrement surveillés. © Maxppp

Les quelque 800 fidèles venus assister à la messe de Noël de l'Eglise Saint Joseph à Besançon ont du évacuer le bâtiment à cause d'un homme... venu prêter sa voiture, a expliqué vendredi un policier.

Jeudi, vers 19h30 la police de Besançon est alertée d'un homme au comportement suspect. Ce dernier aurait garé sa voiture juste en face de l'Eglise, elle même située à deux pas de la maison d'arrêt de la ville, serait rentré dans le bâtiment avant d'en repartir, rapidement, à pied, capuche sur la tête.

800 fidèles évacués

Dans le contexte d'état d'urgence et de surveillance renforcée des lieux de cultes après les attentats du 13 novembre, les policiers estiment que les faits sont suffisamment importants pour déclencher l'évacuation.

Dans le calme, les personnes venues assister à la messe de Noël sortent par une porte latérale, laissant les démineurs, venus de Colmar, prendre place.

Mais peu après, un homme, un "Bisontin sans histoire", selon la police, s'est présenté pour expliquer qu'il était simplement venu aider une proche en ce soir de Noël: il était passé à l'Eglise pour prêter sa voiture, et était rapidement entré pour lui déposer les clefs.