Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Metz : il louait sur le Bon Coin un appartement dont il était locataire

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Un habitant de Metz de 23 ans a été condamné pour escroquerie ce mardi à 18 mois de prison avec sursis après avoir mis en location sur le site internet du Bon Coin un appartement dont il était lui-même locataire. En 10 jours, en juillet 2018, il a fait 12 victimes pour un préjudice de 2.850 euros.

Consultation du site le Bon Coin (Illustration)
Consultation du site le Bon Coin (Illustration) © Maxppp - Jean-François Frey

Il était jugé pour avoir mis en location sur le site internet du Bon Coin un appartement dont il était lui-même locataire! Un Messin de 23 ans a été condamné ce mardi à Metz à 18 mois de prison avec sursis pour escroquerie et tentative d'escroquerie. Il était absent à l'audience. Les faits remontent à juillet 2018 : le jeune homme attirait les candidats avec un prix de location attractif, et exigeait le versement d'une caution et une avance de loyer en liquide.  En 10 jours, il a fait 12 victimes pour un préjudice de 2.850 euros, a précisé la présidente du tribunal Marie-José Miceli. Le Procureur de la République, Hadrien Baron, avait requis deux ans de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende.

Le jeune locataire se faisait passer pour le fils du propriétaire

Sur l'annonce du Bon Coin, le jeune locataire se faisait passer directement pour le fils du propriétaire. Dans un laps de temps très court, moins de 10 jours, il a donc engrangé près de 3.000 euros en espèces. Attirées par le prix de cet appartement meublé pour étudiant en centre-ville de Metz, 5 personnes ont accepté de payer en liquide les 450 euros de loyer et une caution. En échange, le faux propriétaire, qui se présentait sous un faux nom, leur a fourni des contrats de location falsifiés mais malgré tout de vraies clés, dont il avait fait plusieurs doubles. 

Ne jamais donner d'espèces pour une location - une victime

C'est le propriétaire des lieux qui a découvert l'arnaque en tombant sur de faux documents dans l'appartement. Une habitante d'Hayange, Nadine, est venue à la barre témoigner pour son fils inscrit l'an dernier en fac de droit et qui attend toujours d'être indemnisée. "Il faut être très vigilant et même si on vous remet des clés, ne jamais donner d'espèces pour une location", conseille désormais la victime. Sept autres personnes ont été approchées et ont failli mordre à l'hameçon. Mais l'escroc n'a pas profité de son plan. Presque tout l'argent a été retrouvé caché dans la hotte de la cuisine.

L'une des victimes, Nadine, habitante d'Hayange, témoigne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess