Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Metz : rentrée solennelle pour une Cour d'Appel en sursis

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Metz, France

La Cour d'Appel de Metz effectuait son audience solennelle de rentrée, dans un climat d'incertitude lié à la future carte judiciaire.

Le palais de justice de Metz
Le palais de justice de Metz © Maxppp - PQR/L'ESTREPUBLICAIN

La haie d'honneur revendicative dressée dans la cour du palais de justice par les avocats de Metz donnait le ton de cette audience solennelle de rentrée plombée par un avenir incertain pour la Cour d'Appel. Rendez-vous traditionnel destiné à dresser le bilan de la justice sur l'année passée, devant les élus locaux, le Préfet ou encore les représentants des forces de l'ordre, ce moment a aussi été l'occasion d'exprimer une fois de plus l'inquiétude des personnels de justice mosellans, au lendemain d'une grande journée de mobilisation à Sarreguemines.

La haie d'honneur des avocats de Metz, à l'occasion de l'audience solennelle de rentrée de la Cour d'Appel
La haie d'honneur des avocats de Metz, à l'occasion de l'audience solennelle de rentrée de la Cour d'Appel © Radio France - Clément Lhuillier

Au même titre que les TGI de Thionville et Sarreguemines, la Cour d'Appel de Metz est au centre de rumeurs faisant état de sa disparition, dans le cadre des chantiers de la justice, initiés par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet, et dont les premières conclusions seront rendues lundi 15 janvier. 

Une menace évoquée dans les différentes prises de paroles des magistrats.

Les attentes, incertitudes, bruits de couloirs, rumeurs en tous genres qui circulent depuis plusieurs mois ne peuvent que générer un climat peu propice à l'investissement et à la sérénité" (Jean-Marie Beney, Procureur Général de la cour d'appel de Metz)

Dans son allocution, la Première Présidente de la Cour d'Appel, Elisabeth Blanc a également dit "comprendre l'émoi des barreaux de notre ressort. Fonctionnaires et magistrats sont aussi inquiets." 

Elisabeth Blanc, Première Présidente de la Cour d'Appel de Metz

Activité soutenue en 2017 malgré des moyens humains limités

Chacun s'est attaché à souligner l'activité soutenue de la juridiction messine en 2017, qui a eu à traiter des dossiers lourds et emblématiques, tel que le préjudice d'anxiété des anciens mineurs de charbon, et le procès de Francis Heaulme dans l'affaire du double meurtre de Montigny-les-Metz. 

Ainsi, en matière pénale, le volume d'affaire ne cesse de croître, et place la Cour d'Appel de Metz au 17e rang sur 36 des cours d'appel de France métropolitaine et d'outre-mer. Il en est de même pour les affaires civiles, et ce, malgré des moyens humains encore limités (3 magistrats du siège en moins en 2017 par rapport à 2016, 4 postes vacants sur 13 pour le parquet). Malgré tout, les magistrats ont pu se féliciter d'une justice rendue dans des délais raisonnables, avec un taux de cassation (23%) nettement inférieur à la moyenne nationale (38%). Quand aux grands chantiers de l'année à venir, la dématérialisation des pièces et l'informatisation figurent en bonne place pour une Cour d'Appel qui, malgré les sombres nuages qui s'annoncent, regarde vers l'avenir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess