Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Metz : une nouvelle agression peut-être liée au "marave challenge"

mardi 30 janvier 2018 à 18:21 Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord

Un jeune de 15 ans a été agressé ce vendredi 26 janvier en plein centre-ville de Metz. Plusieurs autres jeunes lui ont asséné de nombreux coups, avec notamment des battes de base-ball et des barres de fer. Les agresseurs auraient prononcé les mots "marave challenge".

La police a ouvert une enquête pour violences volontaires en réunion avec arme par destination.
La police a ouvert une enquête pour violences volontaires en réunion avec arme par destination. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Metz, France

La police se refuse pour l'instant à rapprocher cette nouvelle agression d'un quelconque "marave challenge". C'est la victime qui affirme que ses agresseurs ont prononcé ces mots. Les faits se sont en tout cas produits vendredi 26 janvier square du Luxembourg, en plein centre de Metz. Le jeune, un apprenti de 15 ans originaire de Woippy, se trouve là avec des amis, quand il rencontre une connaissance.

Alors qu'ils se mettent à l'écart, au moins deux personnes surgissent dans son dos pour s'en prendre à lui. D'autres se joignent au groupe, et lui assènent toute une volée de coups. Poing, pied, tout y passe, les agresseurs ont également avec eux des battes de base-ball et des barres de fer. La victime souffre d'une commotion cérébrale et de légers traumatismes, elle s'est vu prescrire un jour d'ITT. Une enquête a été ouverte pour violences volontaires en réunion avec arme par destination mais pour l'instant, les agresseurs courent toujours.

En décembre dernier, quatre plaintes ont été déposées à Metz par des jeunes victimes d'agressions similaires, à la sortie de leurs lycées. La rumeur avait alors enflé sur les réseaux sociaux autour de ce "marave challenge" : des agressions sans cause apparente, sinon un hypothétique gain de 10 euros. "Il ne faut pas céder à la tentation de la surinformation, de monter  en phénomène ce qui est malheureusement une réalité tout au long de  l'année", disait à l'époque le patron de la police en Moselle Hervé Niel.