Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre à Mont-de-Marsan : des proches de la victime veulent organiser une marche blanche

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Des proches de Johanna Blanes, retrouvée tuée dimanche à Mont-de-Marsan, ont décidé d'organiser une marche blanche en septembre prochain pour honorer sa mémoire.

C'est dans ce tunnel, dont l'accès est bloqué depuis dimanche, que le corps de Johanna Blanes a été retrouvé
C'est dans ce tunnel, dont l'accès est bloqué depuis dimanche, que le corps de Johanna Blanes a été retrouvé © Radio France - Frédéric Denis

Mont-de-Marsan, France

Trois amies proches de Johanna Blanes ont annoncé ce mercredi leur souhait d'organiser une marche blanche à Mont-de-Marsan. Cette marche, prévue le 7 septembre, se déroulera deux mois jour pour jour après la découverte du corps de la jeune femme de 24 ans, dimanche dernier, le 7 juillet, dans un tunnel pour piétons, sous la voie ferrée, à Mont-de-Marsan. 

"La marche blanche partira du Paradise (boîte de nuit où Johanna a passé la soirée, ndlr) et ira jusqu'au tunnel où on fera un lâcher de ballons pour elle" explique Claire Derible, l'une des organisatrices, interrogée par France Bleu Gascogne. C'est dans ce tunnel que le corps de Johanna a été retrouvé. 

Claire Derible assure avoir l'accord de la famille de la victime. "J'ai pris contact avec sa maman, elle est contente que ses amis aient pris la décision d'organiser cette marche." Si la marche est organisée en septembre, c'est pour laisser, dit-elle, l'enquête se dérouler sereinement. "On pense que c'est le mieux pour honorer la mémoire de Johanna."

Elle reprenait sa vie en main

Johanna, 24 ans, était sans-emploi. Souffrant d'un léger handicap mental, et placée sous tutelle, elle avait perdu la garde de son fils, aujourd'hui âgé de 19 mois. Mais, selon Claire Derible, Johanna "reprenait sa vie en main, elle cherchait du travail, elle cherchait un appartement, elle voulait absolument récupérer la garde de son fils. Elle mettait tout en place pour pouvoir remonter la pente". 

Samedi soir, Johanna a passé la soirée en boîte de nuit, au Paradise, à Mont-de-Marsan et a pris la direction à pied de Saint-Pierre-du-Mont, où elle était hébergée. Sa petite amie a reçu un dernier message de sa part à 4h40 dimanche matin. Un peu plus tard, vers 6h dimanche, son corps a été découvert par un passant dans un tunnel pour piétons, passant sous la voie ferrée, près de la rue du Ruisseau, à Mont-de-Marsan. 

Selon le parquet de Mont-de-Marsan, qui a ouvert une enquête pour homicide, le corps de Johanna Blanes présentait des traces de strangulation. Ce mercredi, aucun suspect n'avait encore été placé en garde à vue dans cette affaire.