Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre à Raucourt : le fils mis en examen pour avoir tué son père, venu le chercher pour les fêtes de Noël

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Le jeune homme de 31 ans placé en garde à vue après la découverte du corps de son père chez lui à Raucourt, dans les Ardennes mardi soir a été mis en examen pour "meurtre par ascendant". Il est en détention provisoire. Il présente des troubles psychiatriques.

Les faits se sont déroulés au domicile du fils de 31 ans, à Raucourt-et-Flaba, près de Sedan.
Les faits se sont déroulés au domicile du fils de 31 ans, à Raucourt-et-Flaba, près de Sedan. - Google street view

Un homme de 31 ans a été mis en examen ce jeudi 24 décembre pour le meurtre de son père à Raucourt-et-Flaba, près de Sedan dans les Ardennes, indique le parquet de Reims. Les faits remontent à mardi. La victime, un médecin de 65 ans, était arrivé du Nord en voiture le jour même. Il venait chercher son fils et tous les deux devaient repartir le lendemain pour passer les fêtes de Noël en famille.

Le fils découvert ivre à côté du corps

C'est le jeune homme qui a lui-même appelé les gendarmes, peu avant 23 heures. Au téléphone, il affirme que son père a été tué par balles. Les militaires arrivent et découvrent le corps du médecin. Il présente "plusieurs plaies importantes faites par arme blanche au visage, à la gorge, et à l’aisselle", mais "aucune trace de plaie par arme à feu", précise le procureur de Reims Matthieu Bourrette. A côté du corps, il y a le fils, au milieu d'une mare de sang, mais bien vivant. Il est visiblement ivre

Les constatations médicales sur le défunt révélaient plusieurs plaies importantes faites par arme blanche au visage, à la gorge, et à l’aisselle        
- le procureur de Reims

En garde à vue, Rémi B. explique avoir bu beaucoup d'alcool avec son père, et qu'il est "possible" qu'ils se soient disputés. Il affirme ne se souvenir de rien. Le jeune homme est alcoolique et souffre de troubles dépressifs, d'épilepsie, de bipolarité et de troubles de la mémoire, ce que confirme l'expertise psychiatrique diligentée par le parquet. Il prend des somnifères, des antidépresseurs et un médicament pour les sautes d'humeur.

Mis en examen pour meurtre par ascendant

Le procureur de Reims a ouvert une information judiciaire et Rémi B. a été mis en examen pour "meurtre par ascendant". Il a été placé en détention provisoire. L'enquête se poursuit, confiée à un juge d'instruction pour déterminer le mobile du meurtre, et cerner la personnalité du jeune homme ainsi que son état psychiatrique au moment des faits. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess