Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre à Schweighouse-sur-Moder : la victime possédait un téléphone d'alerte

vendredi 29 juin 2018 à 16:31 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La femme de 35 ans tuée lundi 25 juin par son ex-compagnon à Schweighouse-sur-Moder possédait un "téléphone grave danger". Elle l'a déclenchée, mais quand les gendarmes sont arrivés 7 minutes plus tard, elle était déjà morte.

En France, en 2017, 543 femmes possédaient un "téléphone grave danger"
En France, en 2017, 543 femmes possédaient un "téléphone grave danger" © Maxppp - Anne-Cécile Juillet

Schweighouse-sur-Moder, France

La femme de 35 ans tuée de plusieurs coups de couteau par son compagnon  lundi 25 juin à Schweighouse-sur-Moder (Bas-Rhin) détenait ce qu'on appelle un "téléphone grave danger"

Ce dispositif mis en place en 2009 dans 13 départements, dont celui du Bas-Rhin a depuis été généralisé à tout le territoire. Il permet aux femmes d'appeler rapidement les secours quand elles se sentent menacées. 

Les gendarmes sur place en 7 minutes

Laetitia Schmitt a déclenché son téléphone à 10h10, lundi matin. Son mari, dont elle étaient en train de divorcer venait d'arriver chez elle. L'homme, trentenaire, vivait dans le sud de la France. Il avait été condamné pour des violences sur son ex-compagne en mars à un an de prison avec sursis avec interdiction de prendre attache avec elle et de se présenter à son domicile. 

Les gendarmes sont arrivés sur place 7 minutes plus tard. Mais la jeune femme est morte, poignardée à plusieurs reprises. Son ex-mari s'est déjà enfui. Il se suicidera après deux jours plus tard

"C'est la première femme tuée par son mari et bénéficiant du dispositif", a réagi auprès de l'AFP Youssef Badr, porte-parole du ministère de la Justice. En France, en 2017, 543 femmes possédaient un téléphone grave danger