Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Meurtre d'Alexia Daval

Meurtre d'Alexia : Jonathann Daval se dit prêt à être confronté aux parties civiles

jeudi 25 octobre 2018 à 20:39 - Mis à jour le vendredi 26 octobre 2018 à 9:27 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu et France Bleu Bourgogne

Jonathann Daval se rendra à une ou plusieurs confrontations avec sa belle-famille si le juge d'instruction le convoque, et il n'est pas opposé à y participer pleinement. Le mari d'Alexia, mis en examen pour le meurtre de son épouse, l'a indiqué ce jeudi à ses avocats.

Jonathann Daval lors des obsèques d'Alexia, en arrière plan son beau-frère et sa belle-soeur
Jonathann Daval lors des obsèques d'Alexia, en arrière plan son beau-frère et sa belle-soeur © Maxppp - Bruno Grandjean

Gray, France

Jonathann Daval est "très serein" et n'est "absolument pas opposé à être confronté" à sa belle-famille. C'est ce qu'il a indiqué ce jeudi à ses avocats, presque un an jour pour jour après la disparition de son épouse. Après avoir reconnu en janvier 2018 lors de sa garde à vue l'avoir tuée, le mari d'Alexia Daval était revenu fin juin sur cette version. Il affirme désormais que c'est son beau-frère Grégory Gay qui aurait tué Alexia lors d'une soirée familiale au domicile des parents de la victime. Il l'aurait étranglé en tentant de la calmer, alors que la jeune femme faisait une crise d'hystérie. Toute la famille aurait ensuite conclu une sorte de pacte du silence pour dissimuler le crime. Lui aurait simplement participé au transport du corps.

Une calomnie odieuse pour Grégory Gay et son épouse Stéphanie, qui par l'intermédiaire de leur avocat ont demandé au juge d'instruction une confrontation avec le meurtrier présumé, une demande à laquelle se sont joints les parents d'Alexia. La demande a été acceptée par le magistrat, restait à savoir si Jonathann Daval allait accepter. C'est donc le cas. Mais le juge d'instruction a bien précisé que cette confrontation n'aurait pas lieu avant plusieurs semaines, des investigations sont encore en cours. 

Un acte de procédure banal

Le mari d'Alexia fait en tout cas savoir depuis sa prison de Dijon qu'il entend répondre à une convocation du magistrat instructeur pour être confronté aux parties civiles. Il a toutefois toujours le droit de garder le silence lors de cette rencontre s'il le décide. Mais pour Me Randall Schwerdorffer, l'un de ses avocats, Jonathann Daval n'est "absolument pas perturbé" à l'idée d'être confronté à sa belle famille et n'est pas opposé de quelque façon que ce soit à participer pleinement aux confrontations. Le défenseur de Jonathann rappelle qu'il s'agit d'un acte de procédure pénale banal dans un dossier criminel: "lorsqu'il y a deux versions divergentes du côté du prévenu et des parties civiles, il est très fréquent que le juge d'instruction ordonne une ou des confrontations".