Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre d'Andrézieux-Bouthéon : l'accusé condamné à 15 ans de réclusion criminelle

mercredi 6 février 2019 à 22:40 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

La Cour d'assises de la Loire a condamné un jeune homme de 23 ans à 15 ans de réclusion criminelle ce mercredi soir. Il a été reconnu coupable de meurtre par préméditation. Il était accusé d'avoir assassiné un quadragénaire à Andrézieux-Bouthéon en 2015 pour une affaire de dette sur fond de drogue.

Le procès aura duré trois jours devant la cour d'Assises de la Loire
Le procès aura duré trois jours devant la cour d'Assises de la Loire © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

L'avocat général avait requis 18 ans de prison. Mais si la Cour d'assises de la Loire a retenu la préméditation et l'acharnement de l'accusé sur la victime, elle a aussi pris en compte son âge au moment des faits, son immaturité, ses déclarations pendant l'enquête, et son amorce de prise de conscience de sa responsabilité pendant le procès.

Le jeune homme de 23 ans a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour la Cour d'assises de la Loire ce mercredi soir.  Jugé coupable d'avoir assassiné son dealer à Andrézieux-Bouthéon en 2015. 

Me Philippe Scrève, l'avocat des parents et des frères et soeurs de la victime, souligne que l'accusé a été condamné pour assassinat et non pour simple meurtre. Et il estime "importante" la peine  décidée par les jurés. 

Me Philippe Scrève l'un des avocats de la partie civile

Pour Me André Buffard, l'avocat de l'accusé, ces 15 années de réclusion criminelle sont satisfaisantes. Il ne fera pas appel du verdict. 

Me André Buffard avocat de la défense