Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre d'Angélique : la femme du suspect "vit un véritable calvaire" selon son avocat

mercredi 2 mai 2018 à 10:25 Par Camille Revel, France Bleu Nord et France Bleu

La femme du suspect du meurtre de la jeune Angélique "est complètement détruite" selon son avocat. Elle porte plainte pour vandalisme après des dégradations commises contre son domicile, et dit avoir été cible de menaces et d'insultes.

La jeune Angélique Six a été retrouvée morte mercredi près de Wambrechies, dans le Nord
La jeune Angélique Six a été retrouvée morte mercredi près de Wambrechies, dans le Nord © Maxppp - Philippe Pauchet

Wambrechies, France

"Elle a tout perdu en une fraction de seconde" selon son avocat, Me Hervé Corbanesi. La femme du meurtrier présumé d'Angélique, l'adolescente de 13 ans retrouvée morte mercredi à Wambrechies dans le Nord, a porté plainte pour vandalisme après des dégradation commises contre son domicile. Elle dit aussi être victime de menaces et d'insultes.

Les photos des enfants ont circulé sur Internet" - Me Hervé Corbanesi

Selon Me Corbanesi, les "fenêtres du domicile ont été caillassées", le compte Facebook du suspect a été piraté, et "des photos des enfants ont circulé sur le net, avec des annotations faites sous ces photos. On a réussi à retirer ces photos, mais le mal est fait", explique-t-il à franceinfo

C'est une femme complètement détruite, qui vit un calvaire, qui a tout perdu en une fraction de seconde" 

"C’est une femme qui est complètement détruite, qui vit un véritable calvaire, qui a tout perdu en une fraction de seconde", assure l'avocat. "Elle se dit qu’elle a vécu [vingt ans] avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas (...) Elle n’avait vu aucun signe avant-coureur."

Elle doit vivre dans la clandestinité"

Pour Me Hervé Corbanesi, elle est une victime collatérale, "elle doit vivre dans la clandestinité, elle ne peut même plus mettre les enfants à l'école."

L'avocat assure que les premiers mots tenus lundi par sa cliente ont été à l'endroit des parents d'Angélique, et il la cite : "je ne sais pas où je serais aujourd'hui si l'un de mes enfants avait subi un tel calvaire"

Le meurtrier présumé d'Angélique a été mis en examen lundi soir pour "séquestration, viol et meurtre", après ses aveux. Il est placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Sequedin, dans le Nord. Père de famille, chauffeur de bus, il a déjà passé six ans et demi de sa vie en prison pendant sa jeunesse.

Cet homme a été condamné en 1996 pour viol avec arme sur mineur de moins de quinze ans, et pour "deux agressions sexuelles commises sur des femmes d’une quarantaine d’années, ainsi qu’un vol avec violence". Ces faits ont tous été commis dans un "laps de temps court" en janvier 1994 dans le Nord.

Mardi, 3.300 personnes ont participé à une marche blanche en mémoire d'Angélique