Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre d'Elodie Kulik : le renvoi aux assises du suspect validé en cassation

mercredi 11 juillet 2018 à 18:35 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

La Cour de cassation a validé ce mercredi le renvoi devant les assises de Willy Bardon, soupçonné du meurtre et du viol d'Elodie Kulik dans la Somme en 2002. La haute juridiction a rejeté le pourvoi de ce Picard de 43 ans.

Élodie Kulik, directrice d'une agence bancaire à Péronne, avait été tuée en janvier 2002
Élodie Kulik, directrice d'une agence bancaire à Péronne, avait été tuée en janvier 2002 © Maxppp - maxppp

Amiens, France

La Cour de cassation a validé ce mercredi le renvoi devant les assises de Willy Bardon, soupçonné du meurtre et du viol d'Elodie Kulik dans la Somme en 2002. L'Agence France Presse cite son avocat, Patrice Spinosi.  La haute juridiction a rejeté le pourvoi de cet homme de 43 ans contre son renvoi devant la cour d'assises pour enlèvement, séquestration, viol et meurtre, confirmé en avril par la cour d'appel d'Amiens.

Quatorze ans d'enquête

Mis en examen et incarcéré en 2013, Willy Bardon est sorti de prison en avril 2014, sous surveillance électronique. Seul à être poursuivi dans cette affaire, il clame son innocence. Alors âgée de 24 ans, Élodie Kulik, directrice d'une agence bancaire à Péronne, avait été violée puis tuée en janvier 2002. Son corps avait été retrouvé en partie calciné dans un champ à Tertry, à une quinzaine de kilomètres de là.

L'enquête avait été clôturée en février 2016 à l'issue de 14 ans d'investigations.  "Nous attendons désormais les débats sur le fond de l'affaire aux assises", a déclaré Maître Spinosi, qui a défendu Willy Bardon devant la Cour de cassation.

Le soulagement de Jacky Kulik

Le père d’Élodie Kulik, Jacky Kulik se dit "soulagé" de cette décision qui intervient "plus rapidement que prévu" selon lui. Il attendait une décision "plutôt en septembre". "Il me semble que ça fait assez longtemps que ça dure, que les avocats de la partie adverse trouvent toujours des moyens pour retarder la cour d'assises. Maintenant il va falloir y aller",  prévoit le père de la victime.

Jacky Kulik, le père d'Elodie Kulik