Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre d’Estagel : un profil ADN masculin identifié

-
Par , France Bleu Roussillon

Les prélèvements réalisés par les enquêteurs après la mort de Prescillia, 18 ans, ont permis d’identifier un profil ADN masculin. Mais aucun suspect n’a encore été identifié.

le procureur adjoint de Perpignan Bruno Albouy
le procureur adjoint de Perpignan Bruno Albouy © Radio France - Baptiste Guiet

Perpignan, France

L’enquête progresse, après la mort d’une jeune femme de 18 ans à Estagel (Pyrénées-Orientales). Son corps en partie dénudé avait été retrouvé le 7 juillet au matin dans le cimetière, au lendemain de la fête du village. L’autopsie avait décelé cinq coups de couteaux et des traces d’agression sexuelles.

Selon le parquet de Perpignan, un profil ADN masculin "unique" a été identifié mais "les comparaisons (d'ADN) qui ont pu être entreprises n'ont pas encore permis l'identification d'un suspect". Selon nos informations, ce profil ADN ne figure pas dans le fichier national des empreintes génétiques, qui comprend environ 3,8 millions de profils. 

Le magistrat indique qu'une information judiciaire a été ouverte ce mercredi des chefs "d'homicide volontaire avec arme commis sur une personnes vulnérable" et "agression sexuelle commise à l'aide ou sous la menace d'une arme sur personne vulnérable". L'enquête est désormais confiée à un juge d'instruction.