Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Meurtre d'Ethan à Nîmes : la maman et le beau-père écroués

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La maman d'Ethan, le petit garçon de trois ans retrouvé mort à Nîmes dimanche, et son compagnon ont été écroués ce mercredi. Ils ont été mis en examen pour "meurtre sur mineur de 15 ans" sans avoir rien reconnu.

La maman et le beau-père d'Ethan ont été écroués.
La maman et le beau-père d'Ethan ont été écroués. © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

La maman d'Ethan, ce petit garçon retrouvé dimanche mort dans un appartement du centre-ville près des Halles de Nîmes a été écrouée. Son compagnon, le beau-père, a lui aussi été placé sous écrou. Le couple a été mis en examen ce mercredi pour "meurtre sur mineur de quinze ans".

48 heures de garde à vue, et ils n'ont rien lâché

Ni le beau-père, ni la maman n'ont voulu expliquer ou reconnaître leur rôle respectif  dans le décès d'Ethan. Des coups effroyables provoquant de terribles hémorragies. Terrible dimanche dans le silence d'un appartement du centre ville de Nîmes. De mémoire de procureur mais aussi d’enquêteurs, jamais un tel degré d'horreur n'avait été constaté. Ethan n'avait aucune chance d'y survivre.

Le beau père, légionnaire italien, la maman djiboutienne, qui avait peut être recours à la prostitution, n'ont pas parlé, n'ont rien dit de ce bain de violence dont Ethan était apparemment une victime habituelle. Jour après jour, avant l'ultime explosion. Une victime de 3 ans dont la situation épouvantable avait été signalée par trois fois sans que les services sociaux ne bougent.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu