Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Meurtre d'un gendarme en Ariège : Loïc Gékière condamné à 30 ans de prison

-
Par , France Bleu Occitanie

Jugé en appel depuis lundi par la cour d'assises de Haute-Garonne pour le meurtre du Major Rusig en Ariège, Loïc Gékière a été condamné ce jeudi à 30 ans de prison avec une peine de sûreté de 18 ans.

Illustration.
Illustration. © Radio France - Vanessa Marguet

Loïc Gékière a été condamné en appel à 30 ans de prison avec une peine de sûreté de 18 ans ce jeudi par la cour d'assises de Haute-Garonne pour le meurtre d'un gendarme en novembre 2016. 

Sa peine réduite 

Une vingtaine de gendarmes des brigades de Foix et de Tarascon ainsi que des membres de la famille de la victime ont fait le déplacement à Toulouse ce jeudi pour le verdict. 

Au cours des deux procès, Loïc Gékière (35 ans) s'est montré véhément et parfois agressif. Un homme qui voue une véritable "haine des forces de l'ordre" et qui a déjà passé plus de douze années en prison, avec une vingtaine de mentions à son casier judiciaire. 

En mai 2019, la cour d'assises de Foix avait condamné Loïc Gékière à la réclusion criminelle à perpétuité. Lui a toujours assuré qu'il s'agissait d'un accident. L'avocat général avait requis encore une fois la réclusion criminelle à perpétuité. 

Les faits 

Le 26 novembre 2016, près de Tarascon-sur-Ariège. Vers 23h ce soir-là, au volant d'une Lancia alors qu'il n'avait pas le permis et qu'il était interdit de séjour en Ariège, l'accusé aperçoit au loin un contrôle routier de gendarmes. Il décide de fuir et percute avec sa voiture le major Christian Rusig, 55 ans, dans sa course-poursuite avec les forces de l'ordre. Le gendarme décède finalement de ses blessures quelques heures plus tard à l'hôpital Purpan de Toulouse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu