Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Faits divers – Justice

Meurtre d'une prostituée trans au Bois de Boulogne : un suspect écroué

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un homme soupçonné d'avoir tué une prostituée trans au Bois de Boulogne en août 2018 a été mis en examen et écroué vendredi, indique une source judiciaire. Il a été interpellé en Allemagne. Il était en cavale depuis plusieurs mois.

Manifestation de soutien après le meurtre Vanesa Campo
Manifestation de soutien après le meurtre Vanesa Campo © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Paris, France

Le jeune homme, un Egyptien de 20 ans, soupçonné d'avoir tué une prostituée trans au Bois de Boulogne en août 2018 a été interpellé en Allemagne et il a été écroué vendredi en France, indique une source judiciaire. Il était en cavale depuis plusieurs mois. Un mandat d'arrêt européen avait été lancé contre lui.

Il a été présenté à un juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris vendredi. Il a été mis en examen pour "meurtre en bande organisée" et "vols aggravés", et il a été placé en détention provisoire. 

Dans cette affaire, neuf autres personnes ont été mises en examen et incarcérées, selon une source proche des investigations.  

La mort de Vanesa Campos, une travailleuse du sexe de 36 ans d'origine péruvienne, avait provoqué beaucoup d'émotion parmi les prostitués du Bois de Boulogne. Elle avait été tuée par balle dans la nuit du 16 au 17 août 2018 alors qu'elle essayait d'empêcher plusieurs hommes de dépouiller un client au Bois de Boulogne. 

Plusieurs associations LGBT s'étaient indignées et avaient réclamé justice. Des manifestations avaient été organisées pour dénoncer cette agression.