Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre d'Ustaritz : le procès commence et sera bel et bien public

La famille de la victime demandait le huis-clos. Mais le procès, qui démarre ce lundi aux assises de Pau, sera finalement public.

Cédric Bernasconi à son arrivée à la cour d'assises de Pau ce lundi.
Cédric Bernasconi à son arrivée à la cour d'assises de Pau ce lundi. © Radio France - Paul Nicolaï

Pays Basque, France

Le procès de Cédric Bernasconi commence ce lundi, à la cour d'assises de Pau et sera bel et bien public. La famille de la victime réclamait un procès à huis-clos mais la demande a été rejetée.

Ce SDF de 40 ans est jugé pour meurtre et viol sur une personne vulnérable. Le 13 septembre 2017, à Ustaritz, Mélodie Massé, une jeune infirmière de 23 ans, a été tuée et violée alors qu'elle était enceinte de huit mois.

Des traces d'ADN

La scène de crime est d'une grande violence : le cadavre dénudé avait les pieds et poings liés ainsi que le visage tuméfié. Les enquêteurs trouvent des traces ADN dans la maison. Elles conduisent les gendarmes à Cédric Bernasconi, qui explique qu'il voulait cambrioler la maison.

Le verdict est attendu vendredi, après cinq jours d'audience. L'accusé risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Les scellés ont été placés au centre de la salle de la cour d'assises de Pau. - Radio France
Les scellés ont été placés au centre de la salle de la cour d'assises de Pau. © Radio France - Paul Nicolaï
Choix de la station

France Bleu