Faits divers – Justice

Meurtre de Carbon-Blanc : une reconstitution ce mercredi soir

Par Charlotte Coutard, France Bleu Gironde mercredi 16 septembre 2015 à 8:12

Gendarmerie, image d'illustration
Gendarmerie, image d'illustration © Radio France - Radio France

Il y a deux ans, un jeune homme de 23 ans a été tué de deux balles dans la tête à Carbon-Blanc. Une reconstitution a lieu ce mercredi soir. Les commerces seront fermés dans le secteur Favols, et les habitants devront rester cloîtrés chez eux.

La reconstitution d'un meurtre a lieu ce mercredi soir à Carbon Blanc, quartier Favols. Le meurtre d'un jeune de 23 ans. C'était en août 2013, en marge d'un concert d'Hélène Ségara. Il avait été tué de deux balles dans la tête.

Un règlement de compte entre gens du voyage

Il s'agissait à priori d'un règlement de compte entre deux familles de gens du voyage. Quatre hommes - 3 frères et leur père - avaient été interpellé et mis en examen pour violences avec arme en réunion, et écroués. Tous avaient fui en Espagne. Ils s'étaient rendus d'eux même aux gendarmes plusieurs semaines après le meurtre. 

Les faits  s'étaient déroulés vers 22h30 un samedi soir, alors que la traditionnelle fête annuelle de Carbon-Blanc battait son plein. A quelques mètres du parc Favols, alors qu'Hélène Ségara donne un concert, des coups de feu éclatent dans un appartement d'une résidence Gironde Habitat du centre ville. Les protagonistes sont ensuite sortis et ont continué à s'échanger des coups de feu dans la rue. C'est à ce moment là que la victime, un jeune homme de 23 ans, a été tué de deux balles dans la tête. Son corps, transporté par des amis ou de la famille, avait été retrouvé à une centaine de mètres, sur un rond point. 

Les secours et la gendarmerie étaient arrivés très rapidement sur place. La victime avait été évacuée dans un état grave à l'hôpital Pellegrin de Bordeaux puis avait succombé à ses blessures.

Quartier bouclé

Ce mercredi soir donc, le quartier sera interdit à la circulation dès 19 heures, jusqu'à ce jeudi matin matin 4 heures. Les habitants devront rester confinés chez eux, portes et volets clos, et les commerces seront fermés dans sept rues.

A LIRE AUSSI : 

L'enquête sur le meurtre de Carbon-Blanc