Faits divers – Justice

Meurtre de Chloé à Calais : le suspect reconnait avoir violé et tué la petite fille

Par Eric Turpin et Matthieu Darriet, France Bleu Nord jeudi 16 avril 2015 à 12:23

Une fillette de 9 ans retrouvée morte dans un bois à Calais
Une fillette de 9 ans retrouvée morte dans un bois à Calais © Jean Pierre Brunet - MaxPPP

L'homme de 38 ans en garde à vue depuis mercredi à Calais pour l'enlèvement et le meurtre de Chloé est passé aux aveux. Il reconnait avoir violé et tué la petite fille de 9 ans, a annoncé jeudi le procureur de Boulogne-sur-Mer lors d'une conférence de presse.

Le ressortissant polonais de 38 ans placé en garde à vue depuis mercredi pour le meutre de Chloé à Calais a reconnu avoir violé et tué la petite fille de 9 ans. C'est ce que le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean Pierre Valensi, a annoncé jeudi matin lors d'une conférence de presse. 

« Le suspect a reconnu immédiatement son implication dans le décès de l'enfant » , a expliqué le procureur avant de donner des précisions sur le circonstances de l'enlèvement et du meurtre de la fillette.

« Il est arrivé à Calais le matin même dans le but de se rendre en Angleterre chez sa sœur à Southampton » , a expliqué le procureur. « Dans l'après midi, il a stationné son véhicule rue Bossuet afin de consommer une bière. Une fillette s'est approchée de lui et l'a arrosé avec un pistolet à eau. Il s'agissait de Chloé. Il l'a empoignée et l'a contrainte à monter à l'arrière de son véhicule » .

Le suspect s'est rendu avec dans le bois Dubrulle, non loin de la rue Bosset. C'est là qu'il a violé et tué la petite Chloé. Il présentait à son interpellation un taux d'alcoolémie de 0,57 mg par litre d'air expiré, a indiqué le procureur de Boulogne-sur-Mer.

Interdit de territoire

En mars 2010,  ce polonais avait été condamné pour extorsion et vol aggravé. Il est sorti de prison il y a quelques mois seulement. A l'époque, la procureur avait reconnu que cette affaire aurait très bien pu être jugée aux assises compte tenu de la gravité des faits.

En juin précédent, alors qu'il avait trop bu, comme ça arrivait souvent, il s'en était pris coup sur coup à une mère de famille et une retraitée de 78 ans qui vivent dans le même secteur de Calais, celui où la petite Chloé a été retrouvée morte mercredi. 

L'homme était rentré chez les deux femmes en les menaçant d'un couteau. Il avait volé un peu d'argent pour payer son voyage à Southampton en Angleterre où habite sa sœur. Les victimes en sont restées traumatisées.

En 2009, ce ressortissant polonais était déjà interdit de territoire français, à la suite à de précédentes condamnations. C'est son passé judiciaire très riche, également en Pologne,  qui lui a fermé les portes de la Légion étrangère.

A LIRE AUSSIUne petite fille de 9 ans retrouvée morte près de Calais