Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre de Clément à Ham : ses parents parlent pour la première fois

mardi 27 février 2018 à 18:14 Par Elodie Vergelati, France Bleu Picardie

Presque un an après le meurtre de leur fils Clément à Ham, les parents, Christelle et Francis Brisse parlent pour la première fois. S'ils se disent soulagés après la mise en examen de deux personnes dans le cadre de l'enquête, ils attendent que toute la vérité soit faite.

"Soulagés" après la mise en examen de deux personnes, les parents de Clément Brisse pointent du doigt la direction du lycée de leur fils.
"Soulagés" après la mise en examen de deux personnes, les parents de Clément Brisse pointent du doigt la direction du lycée de leur fils. © Radio France - Elodie Vergelati

Ham, France

Les poings serrés, le regard embué mais déterminé. Dans le cabinet de leur avocat, Me Guillaume Demarcq, à Amiens, les parents de Clément Brisse ont pour la première fois pris la parole ce mardi. Presque un an après le meurtre de leur fils, retrouvé mort dans un cours d'eau près de son lycée à Ham en mars 2017. 

"On est soulagé de savoir que des gens ont été arrêtés", confie la maman, Christelle Brisse. "Soulagés, mais en même temps, c'était très dur d'apprendre ça", poursuit le père, Francis Brisse. Au début du mois, l'enquête sur le meurtre de Clément s'est accélérée, avec la mise en examen de deux personnes.  Un jeune homme de 18 ans, mis en examen pour homicide volontaire et toujours en détention provisoire. Un autre de 17 ans, mis en examen pour faux témoignage et placé sous contrôle judiciaire. 

On attend que toute la vérité soit faite, Francis Brisse

L'enquête n'est pas terminée, et de nombreuses zones d'ombre persistent, d'après le père de Clément. "On veut savoir pourquoi. Pourquoi on s'en est pris à notre fils, qui était gentil, discret, dans son coin", explique Francis Brisse. "Et puis, on attend que toute la vérité soit faite : _combien de personnes exactement sont impliquées dans le meurtre de Clément, qui a fait quoi_", poursuit-il. "Les enquêteurs ont fait un travail formidable, on les remercie d'ailleurs, maintenant on attend que toute la vérité soit faite", conclut-il. 

La direction du lycée "en tort à 100%"' d'après les parents de Clément

L'attente avant un procès, avant un jugement. Les parents de Clément doivent aussi faire avec le silence de la direction de l'établissement de leur fils, le lycée professionnel Jean-Charles Peltier de Ham. "On n'a aucune relation avec eux, ils ne nous parlent pas", note la mère de Clément. Qui pointe, comme son époux, la responsabilité de la direction dans la mort de leur fils. "Ils savaient que Clément était harcelé, ils nous l'avaient même dit une fois, mais ils ont laissé faire. Ils auraient dû bouger. Clément était interne, il n'avait pas le droit de sortir et ils l'ont laissé partir, sans prévenir la gendarmerie, alors qu'ils étaient responsables de lui", déroule Christelle Brisse. "La direction, l'infirmerie, les professeurs, tous sont en tort à 100%", achève le père. 

"La responsabilité de l'établissement pourrait être engagée" selon Me Guillaume Demarck

Le rectorat de l'Académie d'Amiens ne souhaite pas communiquer sur le sujet.