Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de Floirac : quatre personnes mises en examen et placées en détention provisoire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Quatre personnes ont été mises en examen pour meurtre et placées en détention provisoire samedi 17 avril dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Floirac. La cinquième personne qui était en garde à vue est placée sous le statut de témoin assisté. Une information judiciaire est ouverte.

C'est dans un quartier paisible de Floirac (Gironde) que l'agression a eu lieu le samedi 10 avril 2021.
C'est dans un quartier paisible de Floirac (Gironde) que l'agression a eu lieu le samedi 10 avril 2021. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Quatre personnes ont été mises en examen pour meurtre et placées en détention provisoire dans l'enquête sur le meurtre de Floirac, samedi 17 avril. Le 10 avril, un homme de 68 ans a été retrouvé mort dans un couloir desservant des locaux techniques d'une résidence de la commune, dans le quartier du Haut-Floirac. Une cinquième personne a été placée sous le statut de témoin assisté. Une information judiciaire est ouverte. Au total, cinq suspects - quatre hommes et une femme - étaient en garde à vue depuis jeudi après-midi pour trois d'entre eux et vendredi pour les deux derniers. 

"Un véritable passage à tabac"

Le parquet de Bordeaux évoque "un véritable passage à tabac" pour cet homme de 68 ans qui s'est retrouvé seul face à quatre jeunes. Le retraité ne présente en effet aucune marque de défense mais il a plusieurs fractures au visage : au niveau du nez, des yeux, des lèvres. Il a reçu des coups très violents, répétés, visiblement alors qu'il était au sol, d'après les analyses réalisées sur les projections de sang.

Sur les circonstances de l'agression, on sait peu de choses : cet homme de 68 ans vient de rentrer chez lui pour le dîner après toute une journée à bricoler dans son garage en bas de l'immeuble. Il pose ses outils et dit à sa femme qu'il doit redescendre pour quelques instants. La suite, ce sont les suspects qui la racontent de leur point de vue car il n'y a pas de témoins. D'après leur version des faits, le retraité a eu des propos déplacés envers la jeune femme du groupe. Ils admettent avoir porté les coups mais assurent ne pas avoir voulu tuer le retraité. "Aucun n'endosse la responsabilité d'avoir tué un homme", explique-t-on au parquet. Le sexagénaire est retrouvé mort dans la coursive qui mène aux locaux techniques du bâtiment, vers 19h.

Un des suspects déjà condamné pour violences

Les suspects ne sont pas originaires du quartier - de la communauté urbaine, c'est tout ce que concède le parquet. A l'heure actuelle, on ne sait pas pourquoi ils se sont rendus dans ce quartier du Haut-Floirac, très paisible d'après les riverains. Ils ont tous entre 19 et 21 ans. Trois des quatre mis en examen n'ont pas de casier judiciaire mais le dernier a déjà été condamné quand il était mineur pour des faits de violences.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess