Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Kévin et Sofiane, tués pour un simple regard

Meurtre de Kévin et Sofiane : Youssef Camara écope de 15 ans de prison en appel

vendredi 7 avril 2017 à 14:30 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère

Condamné à 14 ans de prison en première instance, Youssef Camara était le seul des dix condamnés pour le meurtre collectif de Kevin Noubissi et Sofiane Tadbirt à avoir fait appel. Celui-ci a été examiné devant la cour d'assises d'appel du Rhône : il restera 15 ans derrière les barreaux.

L'affaire était jugée devant la cour d'assises d'appel du Rhône.
L'affaire était jugée devant la cour d'assises d'appel du Rhône. - Wikimédia Commons - A.Cilia

Lyon, France

C'était possiblement le point judiciaire final d'une affaire qui a secoué Grenoble et ses environs pendant plusieurs années. Celle du meurtre de Kevin Noubissi et Sofiane Tadbirt, un jour d'automne 2012 à Échirolles. Un meurtre en groupe, d'une violence inouïe, qui avait abouti en décembre 2015, devant la cour d'Assises de l'Isère à des peines de prison pour 10 des 12 accusés. De huit à 20 ans de réclusion criminelle. Youssef Camara, 18 ans à l'époque des faits, est condamné à 14 ans derrière les barreaux. Il est le seul à faire appel.

15 ans de prison ferme

Et la cour d'assises d'appel du Rhône a complètement rejeté les arguments de Bernard Ripert, l'avocat de Youssef Camara, en condamnant ce dernier à 15 ans de prison ferme, soit une année de plus qu'en première instance. L'avocat général avait requis exactement la même peine qu'à Grenoble : 18 ans de prison, pour avoir, notamment, roulé en scooter à plusieurs reprises sur Sofiane Tadbirt, alors au sol. Mais l'histoire ne s'arrête pas là, puisque le jeune homme et son avocat ont décidé de se pourvoir en cassation.

Pourvoi en cassation

Bernard Ripert, l'avocat de Youssef Camara, a réagi : "la justice continue de faire n'importe quoi. Déclarer que Youssef Camara est coupable de meurtre alors que tout le monde sait qu'il n'est pas l'auteur des coups de couteaux mortels, c'est de la mauvaise foi. Je leur ai expliqué que la responsabilité pénale collective n'existait pas, ils n'en ont rien eu à faire". Il a donc décidé en accord avec son client de se pourvoir en cassation : "j'espère qu'elle (la cour de cassation) rappellera aux juges malfaisants ce qu'est la loi".

"Les familles auront toujours cette angoisse tant que ce ne sera pas terminé"

La mère de Kevin, Aurélie Monkam, n'était pas à ce procès. "L'histoire est terminée pour moi, c'était fini avec le premier procès à Grenoble", précise-t-elle. Francis Szpiner, l'avocat des familles des victimes, "regrette" ce pourvoi en cassation. "Les familles auront toujours cette angoisse tant que ça ne sera pas terminé", précise-t-il, avant de lâcher, "c'est le droit de l'accusé, c'est la loi, mais je ne vois pas pourquoi le jugement serait cassé".

Il salue néanmoins le délibéré de ce procès en appel : "cela prouve que ce n'est pas parce que l'on n'a pas personnellement porté des coups de couteaux mortels qu'on peut s'en tirer".

→ À lire aussi :