Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre de la coiffeuse à Nantes : "Un crime d'une très grande violence"

mercredi 13 mars 2019 à 17:50 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Le Nantais de 33 ans interpellé lundi dans l'enquête sur la mort d'une coiffeuse de 39 ans la semaine dernière est mis en examen pour meurtre. L'intéressé nie les faits. La victime a reçu plusieurs dizaines de coups de couteaux.

Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes.
Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Le Nantais de 33 ans interpellé lundi dans l'enquête sur la mort d'une coiffeuse de 39 ans la semaine dernière est mis en examen pour meurtre. L'intéressé nie les faits. La victime a reçu plusieurs dizaines de coups de couteaux.

Je ne l'ai pas tuée", dit le suspect

Mardi je lui ai rendu visite, je suis resté chez elle un certain moment, c'était cordial et quand j'en suis reparti elle était en parfaite santé"

Voilà ce que déclare au juge cette connaissance de la victime, un Nantais de 33 ans en recherche d'emploi, qui vit près du rond-point de Rennes et chez qui la police judiciaire a découvert le téléphone portable de la coiffeuse. 

Victime d'un "acharnement"

La quadragénaire, mère de jumeaux de 10 ans, a été victime d'un véritable "acharnement" précise le parquet ; plusieurs dizaines de coups de couteaux portés au thorax et à l'abdomen, un crime d'une très grande violence. Les voisins auditionnés à ce jour n'ont pourtant rien entendu. La date du décès n'est pas encore établie avec précision, "dans la semaine écoulée" indique le procureur de la République. La coiffeuse ne s'était pas présentée à son travail depuis plusieurs jours. 

Le suspect a été présenté à un juge ce mercredi en fin de journée. Le parquet a demandé le mandat de dépôt.