Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de la rue des Fontaines à Bergerac : jusqu'à 18 ans de prison requis contre les accusés

-
Par , France Bleu Périgord

Le verdict sera rendu en fin de journée ce vendredi 14 mai. La première partie de la journée était consacrée, notamment, aux réquisitions du Parquet. Le jury délibère jusqu'à la fin de la journée après le procès du meurtre de Mohamed Alillou, à Bergerac (Dordogne), en juillet 2018.

Le verdict va être rendu en fin de journée ce vendredi 14 mai.
Le verdict va être rendu en fin de journée ce vendredi 14 mai. © Radio France - Laurine Benjebria

Dernier jour d'une longue semaine aux assises de la Dordogne. Une journée consacrée aux réquisitions de l'avocat général, les plaidoiries des avocats et le verdict qui devrait tomber en début de soirée. Depuis lundi à la Cour d'assises de Dordogne se tient le procès du meurtre de Mohamed Alillou, le 8 juillet 2018 à Bergerac. Cette semaine de débats a été marquée par la diffusion d'une vidéo d'une partie de l'agression. À l'issue du procès, l'avocat général a requis 18 ans de réclusion criminelle et quatre à cinq ans de suivi socio-judiciaire pour le principal accusé, celui qui aurait poignardé à plusieurs reprises la victime. Pour un autre, qui serait l'auteur de coups pendant le lynchage, 30 mois de prison dont 18 mois avec un sursis probatoire de trois ans. L'avocat général a requis un an de prison ferme et 12 mois avec sursis pour celui qui serait l'auteur de coups de béquille. Pour le dernier, qui aurait un rôle périphérique dans l'affaire, un an de prison avec sursis a été requis. 

Quelques mots des accusés avant que le jury parte délibérer

À la fin de l'audience, les quatre accusés ont pu s'exprimer les derniers avant que le jury se retire pour délibérer. Le principal accusé, dans le box, se lève et le regard vide prend la parole : " Je regrette énormément ce qui s'est passé [...] ça n'a jamais été voulu." avant de conclure "ça  restera dans ma tête jusqu'à la fin de mes jours". Un second exprime sa "honte" et demande "pardon à la famille". Les deux derniers nient toujours leur participation au meurtre : "je comprends la tristesse de la famille, mais je n'ai porté aucun coup" affirme l'un d'eux avant que le jury ne se retire pour plusieurs heures de délibération.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess