Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de la rue des Fontaines à Bergerac : la vidéo de l'agression diffusée à l'audience

-
Par , France Bleu Périgord

Au deuxième jour du procès du meurtre de Mohamed Alillou, à Bergerac, le directeur d'enquête est intervenu pour évoquer les différents éléments d'investigations menées par la police judiciaire. Une vidéo diffusée ce mardi à l'audience montre l'acharnement des agresseurs sur leur victime.

Une vidéo de l'agression a été diffusée pendant l'audience.
Une vidéo de l'agression a été diffusée pendant l'audience. © Radio France - Olivier Chauve

Pour cette deuxième journée d'audience aux Assises de la Dordogne, la cour a d'abord écouté le directeur de l'enquête chargé du dossier dès le début de l'affaire. Le 8 juillet 2018, au petit matin, Mohamed Alillou est tué après avoir reçu plusieurs coups de couteau. C'est lui qui est appelé pour mener les premières investigations ce matin de juillet

Pendant une heure, en début d'après-midi, ce mardi 11 mai, ce directeur d'enquête a retracé, selon son enquête et les témoignages qu'il a recueillis, le déroulé des faits. L'hypothèse de la bagarre qui a mal tourné semble ne pas correspondre avec le scénario déroulé par le policier. Selon ses conclusions, le principal accusé aurait été "le meneur" de l'altercation ayant conduit à la mort de Mohamed Alillou, poignardé. 

En se présentant dans un appartement de la rue des Fontaines, le groupe de jeunes qui sortait de boîte de nuit semble avoir été invectivé par la victime qui demandait que le "bordel" cesse. Dans un premier temps, le groupe quitte les lieux avant que le principal accusé ne revienne avec son chien, un Staff, dans la cage d'escalier. Depuis le pallier de l'immeuble, ce dernier frappe à la porte de l'appartement où se trouve Mohamed Alillou et l'insulte avec la volonté d'en découdre. Faute de réponse, l'accusé sort de l'immeuble et continue à insulter M Alillou qui se trouve cette fois à la fenêtre. 

Une vidéo prise depuis un étage diffusée à l'audience

Après un nouvel échange d'insultes, la victime appelle son frère jumeau et descend dans la rue. À l'arrivée de ce dernier sur les lieux, il voit Mohamed pris à partie par trois personnes. Il prend alors par les épaules le principal accusé pour le raisonner. À ce moment, le frère de Mohamed Alillou est ceinturé par un ou plusieurs individus pour l'empêcher de se mêler à la dispute. C'est à cet instant que la victime est poignardée "à plusieurs reprises" avant de s'écrouler au sol.

Une vidéo enregistrée par un téléphone portable filme la fin de l'agression. Elle est diffusée pendant l'audience. D'une durée de 16 secondes, ce document permet de voir la victime frappée au sol alors qu'elle a déjà été poignardée. Les protagonistes partent en courant. Mohamed Alillou se trouve déjà dans une marre de sang.  La qualité de l'enregistrement ne permet pas de formellement distinguer un couteau dans la main droite du principal accusé. À la diffusion du document sur un vidéoprojecteur, les hurlements de terreur de la femme qui a le téléphone dans les mains résonnent dans la salle d'audience, en plus des insultes qui fusent au pied de l'immeuble.

Dans les instants qui suivent la fin de la vidéo, son frère lui porte assistance avant que les secours n'arrivent et qu'il ne décède dans l'ambulance pour l'hôpital.

Le verdict de ce procès sera rendu ce vendredi 14 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess