Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de Laura à Alençon : une marche blanche ce dimanche, "le dernier hommage qu'on peut lui rendre"

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une marche blanche a lieu ce dimanche à Alençon en mémoire de Laura, cette jeune femme de 21 ans tuée par son ex-petit copain la semaine dernière dans la préfecture de l'Orne. Deux amies de la victimes l'organisent. Elles demandent de ramener des ballons blancs, "symboles de paix".

250 habitants d'Alençon, dans l'Orne se sont réunis mercredi soir devant l'appartement où Laura, 21 ans, a été retrouvée morte le 15 janvier.
250 habitants d'Alençon, dans l'Orne se sont réunis mercredi soir devant l'appartement où Laura, 21 ans, a été retrouvée morte le 15 janvier. © Radio France - Marc Bertrand

"C'est le dernier hommage qu'on peut lui rendre, et c'est une façon de m'excuser de n'avoir rien vu", soupire Fanny. La jeune femme était l'une des amies, "peut-être la plus proche", de Laura, cette apprentie coiffeuse de 21 ans tuée à Alençon par son ex-petit ami il y a dix jours. Une marche blanche est organisée en sa mémoire, ce dimanche 22 janvier, à 14 heures au parc des promenades à Alençon.

Des ballons blancs lors de la marche

Les obsèques de Laura ont eu lieu ce samedi. La famille de la victime se rendra à la marche blanche, organisée par Fanny et une autre amie proche de Laura. Elles appellent les participants à venir avec des ballons blancs. "Il peut y avoir des banderoles", ajoute aussi Fanny.

C'était une fille super gentille, douce, qui aimait la photo, qui aimait l'école. Et c'était quelqu'un qui était pleine de vie

Avec Laura, elles se connaissaient depuis trois ans : "C'était une fille super gentille, douce, qui aimait la photo, qui aimait l'école. Et c'était quelqu'un qui était pleine de vie. Elle aimait la coiffure, le mannequinat, les magasins, comme moi c'était une passionnée de mode. Elle aimait les sorties simples, boire un café à une terrasse", raconte Fanny. 

"Plus il y aura de monde, moins vite on oubliera Laura"

Pour la famille de Laura, cette marche blanche permettra aussi une nouvelle fois de se faire entendre pour réclamer une "justice exemplaire". "Tout ce qui pourra faire parler de Laura, dire combien ele était gentille, douce, et combien on l'aimait sera bénéfique", explique Aurélie Denis-Tavares, la belle-mère de la victime. L'enquête, ouverte dans un premier temps par le parquet d'Alençon, a été confiée à un juge d'instruction.

"Notre seule raison de vivre à présent, c'est de rendre justice à Laura. Plus il y aura de monde, et moins vite les gens, le grand public, aura oublié Laura, et moins on traitera cette affaire comme un féminicide parmi d'autres. Il faut que le crime de ce type soient puni à la hauteur de ce qu'il représente", explique la belle-mère de Laura. L'ancien compagnon de la victime, un jeune de 22 ans qui s'est rendu à la police au lendemain de la découverte du corps, est mis en examen pour assassinat. Il est en détention provisoire en attendant son procès. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess