Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Meurtre de Laura à Sallaumines: un témoin dit avoir vu l'assaillant

-
Par , France Bleu Nord

La justice ne privilégie toujours aucune piste après la mort de Laura, poignardée à Sallaumines le 30 janvier dernier, alors qu'elle rentrait du lycée. Un témoin affirme avoir assisté à l'agression.

La police judiciaire de Lille est en charge de l'enquête
La police judiciaire de Lille est en charge de l'enquête © Radio France - Cécile Soulé

Plus de 10 jours après la mort de Laura, 16 ans, à Sallaumines près des Lens, les enquêteurs poursuivent les auditions dans l'entourage familial et amical de la jeune fille scolarisée au lycée professionnel La Peupleraie. Mais à ce stade, aucune piste n'est privilégiée.  Le Parquet de Béthune dispose cependant d'un témoignage, celui d'une personne ayant assisté à l'agression de la lycéenne, dans un parc près de l'impasse Bauduin.

Un homme le visage partiellement dissimulé armé d'un couteau

Ce témoin évoque un individu masculin, dont le visage était partiellement dissimulé, armé d'un couteau, qui la maintenait au sol. Menacé, il est parti chercher les secours et à son retour, la victime était inanimée.

Pas de trace de violence sexuelle

Le Parquet de Béthune a confié l'enquête pour homicide volontaire à l'antenne lilloise de la police judiciaire. Selon les constatations médicales, Laura a été frappée de plusieurs coups de couteau, alors qu'elle rentrait du lycée le 30 janvier vers 17h30.  Aucune trace de violence sexuelle n'a été constatée.

Une information judiciaire devrait être ouverte dans les prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu