Faits divers – Justice

Meurtre de Louise en Belgique : l’étudiante mancelle ne savait pas que son voisin était un violeur récidiviste

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine et France Bleu jeudi 12 octobre 2017 à 18:06

Louise avait contacté la police de Liège pour signaler le comportement de son voisin, mais n'avait jamais eu de nouvelles
Louise avait contacté la police de Liège pour signaler le comportement de son voisin, mais n'avait jamais eu de nouvelles © Maxppp - Sebastien JARRY/MAXPPP

Louise, l’étudiante sarthoise tuée par son voisin à Liège, avait contacté la police locale il y a plusieurs années à son sujet. Mais personne ne l’a avertie des deux condamnations pour viol de ce quinquagénaire.

Après l’émoi suscité par la mort de Louise, étudiante mancelle à la faculté de médecine vétérinaire de Liège, c’est l’heure des questions : plusieurs médias belges ont appris auprès des proches de la jeune femme que cette dernière avait contacté la police il y a deux ou trois ans pour signaler le comportement de son voisin. Ce même homme qui a reconnu avoir étranglé et poignardé le jeune femme.

Le voisin nu sur le palier

Ces proches racontent comment Louise était tombée nez à nez avec son voisin, nu sur le palier ; ce dernier venait de glisser un mot très cru sous sa porte. L’étudiante s’était rendue à la police peu après, mais n’avait jamais eu de nouvelles. Elle n’avait pas été avertie que ce voisin avait par le passé été condamné à deux reprises pour viol, pour un total de neuf années de prison. Il était au moment des faits en liberté conditionnelle.

Le Parquet n'a jamais reçu de dossier

Selon les informations recueillies par nos confrères de la RTBF, le Parquet n’a jamais reçu de dossier de la part de la police liégeoise. La police, elle, se refuse à tout commentaire pour l’instant ; on ignore encore si la jeune femme avait formellement porté plainte. Mais, toujours selon la RTBF, "lorsqu’une victime contacte la police pour ce genre de fait, un procès-verbal doit être rédigé. Avec ou sans dépôt de plainte. Un agent de quartier doit alors s’informer et le procès-verbal des faits est censé être transmis au parquet".