Faits divers – Justice

Meurtre de Maxime: l'accusé reste muré dans son silence

Par Emilie Pou et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon lundi 16 juin 2014 à 15:23

Procès à huis-clos
Procès à huis-clos © Radio France - Christophe Beck

Le procès du meurtrier présumé de Maxime, 14 ans, s'est ouvert ce lundi matin devant les assises des mineurs à Besançon. Un procès, sans surprise, à huis-clos. A la barre, l'accusé, âgé aujourd'hui de 19 ans, est resté silencieux. Le corps carbonisé de Maxime avait été retrouvé en janvier 2012, dans un bois d'Etouvans.

"Je n'ai rien à dire" . voilà les seuls mots de l'accusé ce lundi à la barre. Interrogé longuement par le président de la cour sur le déroulement des faits, le jeune homme n'a répondu à aucune question. Pour ses avocats, c'est parce qu'il est terrifié: "quoique dise mon client ça se retourne contre lui" estime l'un de conseils. L'avocat des parties civiles lui est atterré. Selon Me Simoneau: pour l'instant il nous oppose un mutisme total j'espère qu'il ne sera pas définitif. Ce silence est terrible pour la famille et même ses propres conseils sont destabilisés". L'accusé comparait pour le meurtre de Maxime, 14 ans, en janvier 2012 dans un bois d'Etouvans. L'adolescent avait reçu plusieurs coups de couteaux avant que son corps ne soit brûlé à l'essence.

 

Me Simoneau, l'un des avocats de l'accusé

Le procès se tiendra à huis-clos

Ce lundi matin, sans surprise, le huis-clos a été prononcé car c'est le principe en matière de mineurs , mais les avocats de l'accusé restent prudents. selon eux, cette excuse de minorité ne devrait pas peser sur le verdict, car son âge, 17 ans à l'époque, est bien trop proche de la majorité et les charges sont lourdes.La famille de Maxime, elle, réclamait la levée de la confidentialité en hommage à leur fils et pour tous ses camarades meurtris par ce drame.

Les proches ce mardi à la barre

Le tribunal a donc tranché: le procès se tiendra en présence exclusive des acteurs directement concernés: l'accusé, la défense, le parquet général, la partie civile ainsi que les 16 témoins et les 8 experts cités à ce procès. Les experts sont d'ailleurs entendus lors de ce premier jour d'audience. Ce mardi, ce sera au tour des témoins, Neuf témoins dont les proches de Maxime. 

Partager sur :