Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre de Kévin à Mourmelon-le-Grand : la petite amie de l'adolescent en garde à vue

mercredi 6 juin 2018 à 0:18 - Mis à jour le mercredi 6 juin 2018 à 7:44 Par Philippe Rey-Gorez, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Coup de théâtre dans l'affaire du meurtre de Kevin, un lycéen de 17 ans, samedi dernier, à Mourmelon-le-Grand : une deuxième personne a été interpellée ce mardi après-midi : c'est la petite amie de Kévin, avec qui il se trouvait au moment de l'altercation.

Illustration
Illustration © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Mourmelon-le-Grand, France

La petite amie de Kévin, mort samedi à Mourmelon-le-Grand, dans la Marne, a été placée en garde à vue à son tour mardi après-midi. La jeune femme, de 17 ans elle aussi, est en fait le seul témoin du drame. C'est elle qui a décrit la scène aux enquêteurs. C'est aussi sur la base de ses déclarations qu'un portrait-robot a été établi, pour lancer un appel à témoin. 

Des contradictions entre le témoignage de la jeune fille et l'enquête 

Mais le procureur de la République indique que « d'importantes contradictions entre son témoignages initial et des éléments révélés par les investigations sont apparues ».  Quant au premier mineur interpellé dès lundi soir du chef de meurtre au domicile de ses parents, sa garde à vue, qui a été prolongée, doit se terminer ce mercredi. 

Rien n'a filtré, pour l'instant, de son audition par les enquêteurs, mais d'après le parquet, « des éléments intéressant l'enquête ont été découverts au cours de la perquisition ». L'appel à témoin a d'ailleurs été levé.  

Un meurtre extrêmement violent

L’autopsie, elle, confirme les premières constatations. Le corps du jeune Kevin portait de nombreuses lésions par arme blanche, témoignant, d'après les médecins légistes d'un « acharnement inhabituel ». Le jeune homme a reçu une vingtaine de coups de couteau.  

Une marche blanche sera organisée le samedi 16 juin à Mourmelon-le Grand. Le cortège partira à 18h de la gendarmerie jusqu'au parc du Bois des Sœurs.