Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Récidive : les psychiatres du meurtrier de Natacha Mougel devant la justice

lundi 2 juillet 2018 à 16:42 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu

Une audience unique en son genre ce lundi au tribunal de grande instance de Lille. Deux experts psychiatres étaient poursuivis pour avoir mal évalué la dangerosité d'Alain Penin, meurtrier de Natacha Mougel, en 2010. Condamné pour viol en 2006, il était en liberté conditionnelle au moment du drame.

Après le procès devant la cour d'assises, une procédure administrative, la famille Mougel saisit la justice civile
Après le procès devant la cour d'assises, une procédure administrative, la famille Mougel saisit la justice civile © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Marcq-en-Barœul, France

C'est une question inédite à laquelle devra répondre le tribunal de grande instance de Lille. Ce lundi 2 juillet 2018, les juges de la quatrième chambre civile étaient saisis de la demande de la famille de Natacha Mougel, cette joggeuse violée et tuée par Alain Penin, en 2010 à Marcq-en-Barœul.

Les parents de la jeune femme demandent que la faute de deux experts psychiatres soit reconnue, car ils ont sous-estimé le risque de récidive d'Alain Penin, après une première condamnation pour le viol d'une joggeuse en 2004.

Risque de récidive limité

Le premier psychiatre mis en cause a été consulté par le juge d'application des peines. Dans son rapport, il écrit que le viol de en 2004 était un acte isolé, et que le risque de récidive est limité. Alain Penin est libéré en septembre 2009. En septembre 2010, il viole et tue Natacha Mougel avec une sauvagerie indescriptible. L'autre psychiatre était, elle, chargée de coordonner les soins d'Alain Penin après sa libération conditionnelle.

L'avocat de la famille Mougel, Bruno Drye, reconnaît qu'il serait "injuste de faire porter la responsabilité du crime sur ces personnes-là, le premier responsable, c'est Penin lui-même, qui a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Mais ce crime a été possible parce qu'il a été mis en libération conditionnelle. S'il ne l'avait pas été, Natacha Mougel serait vivante".

Bruno Drye, avocat des parents de Natacha Mougel

L'Etat doit prendre des mesures, pour qu'un tel drame ne recommence pas !

Dans les deux cas, l'avocat des parents de Natacha Mougel demande à la justice de reconnaître que la responsabilité personnelle des deux médecins est engagée. Mais derrière, il y a aussi une remise en question de toute la chaîne judiciaire : "Ce qu'entendent les époux Mougel, c'est que l'Etat réagisse. La famille a besoin d'entendre que l'Etat compatit avec sa douleur, mais surtout, qu'il va prendre des mesures pour qu'un tel drame ne recommence pas".

L'Etat a déjà été été condamné à indemniser les parents, après une procédure devant le tribunal administratif.

Les psychiatres absents à la barre

Les médecins n'étaient pas présents, ce lundi, au tribunal. Pour leurs avocats, qui n'ont pas souhaité s'exprimer au micro de France Bleu Nord, leur responsabilité personnelle ne peut être engagée, car ils remplissent une mission de service public. Ils ont également souligné que, lors du procès d'Alain Penin devant les assises du Nord, d'autres experts s'étaient penché sur son cas et avaient conclu : cet homme est un manipulateur, ses mensonges sont indétectables, même pour les meilleurs des psychiatres.

Le jugement sera rendu le 21 septembre.

Compte-rendu de l'audience devant la 4e chambre correctionnelle du TGI de Lille

Natacha Mougel a été violée et tuée le 5 septembre 2010 à Marcq-en-Baroeul près de Lille. - Maxppp
Natacha Mougel a été violée et tuée le 5 septembre 2010 à Marcq-en-Baroeul près de Lille. © Maxppp - Ph. Pauchet