Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de Panazol : un homme placé en détention provisoire pour avoir tué son ami

-
Par , France Bleu Limousin

Un homme de 36 ans a été déféré devant le parquet de Limoges. Il a avoué pendant sa garde à vue avoir tiré sur son ami, âgé d'une vingtaine d'années. Il est mis en examen pour meurtre en récidive et placé en détention.

L'homme, âgé de 36 ans, a été déféré devant le parquet de Limoges puis placé en détention provisoire
L'homme, âgé de 36 ans, a été déféré devant le parquet de Limoges puis placé en détention provisoire © Radio France - Nathalie Col

Il a fini par craquer. Un homme de 36 ans a été mis en examen par le Procureur de la République de Limoges ce dimanche. Après deux jours de garde à vue, il a avoué être l'auteur des coups de feu qui ont tués un homme d'une vingtaine d'années à Panazol, allée Thèrese Menot, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2021. Les deux autres gardés à vue depuis ce week-end ont, eux, été relâches et ne seront pas poursuivis. 

Une qualification de meurtre en récidive

Selon le Procureur de la République de Limoges, il a été mis en examen au motif de meurtre en récidive. Mais, cela ne signifie pas qu'il a déjà commis un meurtre dans le passé. "Ce n'est pas quelqu'un qui avait déjà du sang sur les mains" avant cette nuit de la Saint-Sylvestre, explique Baptiste Porcher, le Procureur de la République de Limoges. Il est en revanche connu très défavorablement des services de justice. Il a été condamné à de lourdes peines dans le passé pour trafic de stupéfiants. Ce qui explique cette qualification juridique : "meurtre en récidive". 

Un ami de la victime

La piste privilégiée par la justice est celle d'une soirée qui a mal tournée. Un réveillon passé entre amis dans cette maison allée Thèrese Menot, et qui s'est révélée dramatique. Depuis ses aveux, l'homme âgé de 36 ans a été placé en détention provisoire en attente de son jugement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess