Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de Pompignac : le parquet fait appel

-
Par , France Bleu Gironde

Acquitté au bénéfice du doute le 30 novembre dernier, Alain Laprie sera confronté à un 3ème procès d'assises pour le meurtre de sa tante en mars 2004. Le parquet a décidé de faire appel.

3ème procès aux assises de la Gironde en vue dans l'affaire du meurtre de Pompignac
3ème procès aux assises de la Gironde en vue dans l'affaire du meurtre de Pompignac © Radio France

Lors des deux premiers procès, l'avocat général avait requis,  à chaque fois,  15 ans de réclusion criminelle, persuadé qu'Alain Laprie était bien l'auteur du meurtre. Le corps de l'octogénaire avait été retrouvé dans sa maison incendiée de Pompignac. 

Il n'y avait certes pas de preuves matérielles dans le dossier, mais l'avocat général avait évoqué, dans sa plaidoirie, des faisceaux d'éléments. La victime ayant notamment des vélléités de déshériter son neveu. 

Lors de leur plaidoirie, les trois avocats de la défense avaient  condamné une instruction à charge. Selon eux, les juges et les enquêteurs, sont partis du postulat que le suspect était coupable d'avoir frappé sa tante, et d'avoir tenté de bruler sa maison pour effacer les preuves. Pour la défense, ils n'avaient pas douté le moindre instant qu'il pouvait être aussi innocent, d'autant qu'il manquait au dossier des preuves directes et incontestables. 

Alain Laprie, avait donc été acquitté au bénéfice du doute au grand dam des parties civiles, marquant la fin d'une procédure longue de 14 ans. Un premier procès d'assises avait été reporté en 2016, la défense ayant demandé un supplément d'information.   
Finalement, il y aura un 3ème procès aux assises de la Gironde. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess