Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de Saint-Léonard-de-Noblat : le petit-fils avoue avoir tué sa grand-mère et découpé son corps

Deux jours après le meurtre d'une femme de 80 ans, dont le corps partiellement démembré a été retrouvé dans un congélateur à Saint-Léonard, le petit-fils de la victime, en garde à vue depuis mercredi soir, a avoué avoir tué sa grand-mère et avoir découpé le corps. Le mobile du meurtre reste inconnu.

Les enquêteurs sur place, à Saint-Léonard-de-Noblat
Les enquêteurs sur place, à Saint-Léonard-de-Noblat © Radio France - Françoise Ravanne

Deux jours après le meurtre d'une femme de 80 ans, dont le corps partiellement démembré a été retrouvé dans un congélateur à Saint-Léonard dans le hameau de Beynat, le petit-fils de la victime, en garde à vue depuis mercredi soir, a avoué avoir tué sa grand-mère et avoir découpé le corps, selon le substitut du procureur de Limoges, Xavier Pasturel, qui a fait un point sur l'enquête ce vendredi soir. 

Un mobile encore très flou

Le mobile de ce meurtre reste cependant à déterminer, selon les enquêteurs, le jeune homme âgé d'une trentaine d'années ayant livré plusieurs versions confuses durant son audition. "_Il ne donne pas d'explication_, c'est une personnalité assez complexe, qui a plusieurs facettes" a expliqué Xavier Pasturel. Le mis en cause, ancien étudiant en sociologie vivant en Haute-Vienne, n'était jusqu'ici pas connu de la justice et n'avait pas d'antécédent psychiatrique. Son casier judiciaire était vierge de toute condamnation.

Conférence de presse de Xavier Pasturel, Substitut du Procureur de Limoges
Conférence de presse de Xavier Pasturel, Substitut du Procureur de Limoges © Radio France - Françoise Ravanne

"Quand on commet ce type d'acte, il y a forcément un problème d'équilibre", a poursuivi Xavier Pasturel. "Où est-ce qu'il se trouve? Comment? Pourquoi? Quel mobile? Tout cela va être l'intérêt de l'information judiciaire" a-t-il précisé à France Bleu Limousin. 

Une information judiciaire pour "assassinat" ouverte

C'est une information judiciaire pour "assassinat" qui a été ouverte, sachant qu'il reste de nombreuses zones d'ombres, et notamment les causes et les circonstances précises de la mort de l'octogénaire, l'autopsie n'ayant pas permis, à ce stade, d'éclairer les enquêteurs sur ce point. 

La garde à vue du jeune homme a pris fin ce vendredi après-midi. Il devait ensuite être présenté à un juge d'instruction. Le parquet de Limoges a requis son placement en détention.

Une cellule psychologique a par ailleurs été mise en place, pour la famille et pour les voisins de la victime, très choqués par ce drame.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess