Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre de Taron : 17 ans de réclusion criminelle pour Régis Lanne-Touyagué

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Pau, France

La cour d'assises des Pyrénées Atlantiques à Pau ont condamné Régis Lanne-Touyagué à 17 ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa femme en décembre 2014 à Taron dans le Nord du Béarn

La salle des Assises de Pau
La salle des Assises de Pau © Radio France - Daniel Corsand

Le verdict est tombé dans l'affaire du meurtre de Taron. 17 ans de réclusion pour Régis Lanne-Touyagué, coupable d'avoir tué sa femme Marie-Claire parce qu'il ne voulait pas la laisser partir avec un amant. C'était le 12 décembre 2014, dans le village de Taron près de Garlin. Ce mercredi matin, devant la Cour d'Assises, à Pau,  l'accusation avait demandé 18 ans. Les jurés ont condamné le meurtrier à 17ans.

Un verdict sévère

Apres trois jours de débat on peut considérer ce verdict sévère. Les six jurés populaires ont sans doute été impressionné par la violence du meurtre. Les coups et surtout le fait qu'il ait caché le corps de sa femme dans un congélateur. La photo terrible a été projetée dans la salle. Alors les explications de Régis Lanne-Touyagué sur l'amour qu'il avait pour Marie-Claire. A quel point sa vie serait insupportable si elle l'avait quitté pour un autre. Sa bonhomie et sa gentillesse, racontés par tous les proches et que l'on a senti par moment à l'audience, lui ont sans doute permis de rester malgré tout très loin de la perpétuité, le maximum encouru. Mais le verdict colle quasiment avec les demandes de l'accusation qui demandait 18 ans. Régis Lanne-Touyagué ne fera pas appel.

 Je vous ai enlevé une mère, une tante, une amie. Vous avez le droit de ne pas me pardonner. Moi je ne me le pardonne pas. Adishatz a tots.

— Régis Lanne Touyagué à ses proches à la fin de l'audience

Maitre Thierry Sagardoytho l'avocat de Régis Lanne-Touyagué

Choix de la station

À venir dansDanssecondess