Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre des Glonnières au Mans : le principal accusé ne s'est pas présenté à son procès

jeudi 9 novembre 2017 à 13:23 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Maine

Il avait été condamné à 21 ans de réclusion avant de faire appel. Le commanditaire présumé de l'assassinat d'un dealer de drogue, dans le quartier des Glonnières au Mans en 2013, ne s'est pas présenté au troisième jour d'audience, ce jeudi. Un mandat d'arrêt a été lancé contre lui.

Sofiane Djerboua, qui comparaissait libre, ne s'est pas présenté à son procès
Sofiane Djerboua, qui comparaissait libre, ne s'est pas présenté à son procès © Maxppp - Joel Le Gall

Rennes, France

Sofiane Djerboua ne s'est pas présenté ce jeudi au procès en appel devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes. L'homme de 26 ans est le principal accusé de complicité dans le meurtre d'un trafiquant de drogue présumé, en février 2013, dans le quartier des Glonnières au Mans. Sofiane Djerboua est suspecté d'être le principal commanditaire de ce meurtre, dont l'auteur, 15 ans à l'époque, purge une peine de 10 ans de prison.

Condamné en première instance à 21 ans de prison en 2016, il avait fait appel de sa condamnation. En raison d'un vice de précédure, Sofiane Djerboua avait été remis en liberté en mai dernier, dans l'attente de son procès. C'est donc libre qu'il comparaissait depuis mardi.

Un mandat d'arrêt lancé

Son avocat se dit surpris de son absence au procès. "C'est son choix, pourtant cela ne s'était pas mal passé mercredi", confie Maître Jean-Yves Liénard. Un mandat d'arrêt a été lancé ce jeudi matin à l'encontre du Manceau de 26 ans.

Le procès continue tout de même pour deux autres accusés, âgés de 21 et 23 ans, eux aussi poursuivis pour complicité de meurtre en bande organisée.