Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Meurtre en pleine rue à Échirolles : la piste d'un règlement de comptes entre deux familles est privilégiée

mercredi 8 novembre 2017 à 11:02 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère et France Bleu

Un homme de 19 ans a été tué mardi alors qu'il sortait de la cité Kimberley à Échirolles (Isère). Une femme d'une cinquantaine d'années a passé la nuit en garde à vue. Selon les enquêteurs le crime est le résultat d'une escalade de violence entre deux familles du quartier.

L'hôtel de police de Grenoble.
L'hôtel de police de Grenoble. - Image GoogleStreetView

Échirolles, France

Mercredi la police a été appelée plusieurs fois du côté de la cité Kimberley, pour plusieurs rixes. À chaque fois il s'agissait d'un différend entre deux familles selon plusieurs témoins interrogés par la police judiciaire, en charge de l'enquête. Finalement, un peu avant 14 heures, deux hommes à scooter ont tiré sur un homme de 19 ans. Une balle au genou, l'autre à l'abdomen : la victime a succombé à ses blessures une heure plus tard malgré l'intervention des pompiers.

Escalade de violence entre deux familles

Selon nos informations, l'homme âgé de 19 ans étais un Échirollois domicilié rue Henri-Wallon. Depuis mercredi soir, une femme d'une cinquantaine d'années est en garde à vue car elle serait impliquée dans les rixes qui ont précédé le meurtre. Le scénario le plus probable envisagé par les enquêteurs est celui-ci : une escalade de violence entre deux familles du quartier qui aboutit à l'assassinat du jeune homme.

Le meurtre a-t-il été commis par des personnes habitant le quartier ou par des "éléments extérieurs" ? La police ne le sait pas encore et poursuit l'enquête, elle a déjà interrogé de nombreux témoins des rixes ayant eu lieu pendant la journée.

"Longue série de violences"

Renzo Sulli, le maire d'Échirolles regrette ce "fait divers tragique qui s'inscrit dans une longue série de violences dans l'agglomération grenobloise". L'édile demande une nouvelle fois le renforcement de la lutte contre la délinquance, "pour neutraliser les auteurs de trafics, mettre fin aux circulations d'armes, et apaiser le quotidien des habitants".

Mercredi matin, dans le "Coup de fil de l'actualité" sur France Bleu Isère à 7h20, Thierry Monel, premier adjoint au maire d'Échirolles, a réclamé lui aussi un renforcement des moyens et de la présence policière dans sa ville, à travers notamment la future Police de Sécurité du Quotidien, pour laquelle la ville est candidate. Cet après-midi le préfet de l'Isère lance une concertation pour la mise en place de cette police.

L'avenue Kimberley est située juste en dessous de l'hôpital sud de Grenoble. - Radio France
L'avenue Kimberley est située juste en dessous de l'hôpital sud de Grenoble. © Radio France