Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre et suicide à Sedan : un homme toujours recherché

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Après le suicide vraisemblable d’une femme de 49 ans qui affirmait avoir tué deux hommes, ce samedi 18 juillet à Sedan, son ancien compagnon est toujours recherché.

Le château-fort de Sedan
Le château-fort de Sedan © Radio France - Alexandre Blanc

Les recherches se poursuivent à Sedan pour tenter de retrouver l’ancien compagnon de la femme de 49 ans qui s’est vraisemblablement donné la mort en se jetant des remparts du château-fort de Sedan, ce samedi 18 juillet. Elle avait auparavant appelé sa fille pour lui annoncer son geste et lui dire qu’elle avait tué deux hommes. 

Le soir même, un homme de 74 ans était retrouvé tué par balles à son domicile. Le second, l’ancien compagnon de la femme, est toujours porté disparu. Il n’a plus donné signe de vie depuis ce samedi. Un peu avant 18h30, il reçoit un appel de son ex-compagne qu’il  a quitté au début du mois de juillet. Depuis, la seule trace que l’on a de lui, c’est sa voiture retrouvée aux abords du château-fort de Sedan, près de l’endroit où la femme de 49 ans s’est suicidée. Le parquet avance l’hypothèse d’ "une rencontre qui lui a été fatale". 

Pour tenter de suivre son parcours et de le retrouver, les enquêteurs s’appuient sur les images de vidéosurveillance et sur un drone. Des plongeurs pourront être mobilisés. 

Quant à la première victime, la balistique confirme qu’une seule des balles tirées l’a atteint. Les étuis de cartouches retrouvées près du corps correspondent à l’une des armes que la femme de 49 ans avait avec elle au moment de sa mort. "Celle-ci apparaît donc de plus en plus comme la meurtrière", conclut le procureur de la République de Charleville-Mézières, Laurent de Caigny.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess