Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meurtre à Guéret : une reconstitution menée place Bonnyaud

-
Par , France Bleu Creuse
Guéret, France

La justice a mené, dans la nuit de mardi à mercredi, une reconstitution de la nuit du 14 juillet 2016. Le jeune guéretois Kevin Gentil avait été abattu à bout portant par un homme à bord d'une voiture sur la place Bonnyaud.

La reconstitution du meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi place Bonnyaud à Guéret, s'est déroulée à l'abri de palissades gardées par des CRS
La reconstitution du meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi place Bonnyaud à Guéret, s'est déroulée à l'abri de palissades gardées par des CRS © Radio France - M. B.

C'est une nouvelle étape dans l'enquête sur le meurtre de Kevin Gentil à Guéret. L'instruction a mené cette nuit une reconstitution de la nuit du 14 juillet 2016, lors de laquelle le jeune Guéretois de 24 ans avait été abattu à bout portant par un homme à bord d'une voiture BMW sur la place Bonnyaud.

Les bancs où se trouvait la victime au moment des faits, le 14 juillet 2016 sur la place Bonnyaud à Guéret
Les bancs où se trouvait la victime au moment des faits, le 14 juillet 2016 sur la place Bonnyaud à Guéret © Radio France - Marc Bertrand

Deux suspects sont mis en examen, le meurtrier présumé et le chauffeur présumé de la voiture BMW blanche à bord de laquelle il se trouvait. Les deux jeunes hommes étaient présents ce mercredi pour rejouer la nuit du meurtre, entourés par leurs avocats, les témoins, la juge d'instruction et une batterie d'enquêteurs.

Un quarantaine de CRS sur place

Pour l'occasion une bonne partie de la place Bonnyaud avait été bouclée par des palissades blanches à l'endroit où le meurtre a eu lieu. Une quarantaine de CRS étaient présents pour éloigner les curieux.

Une quarantaine de CRS étaient présents dans la soirée de mardi pour éloigner les curieux des lieux de la reconstitution
Une quarantaine de CRS étaient présents dans la soirée de mardi pour éloigner les curieux des lieux de la reconstitution © Radio France - Marc Bertrand

A la nuit tombée, la juge d'instruction et les enquêteurs se sont d'abord rendus place Rochefort, vers 22 heures, et sont restés pendant plus de deux heures. C'est là qu'un premier coup de feu, en l'air avait été tiré. D'après des témoignages, le tireur présumé et son complice présumé avaient déjà repéré Kevin Gentil dans un bar deux heures avant le drame.

Une reconstitution jusque tard dans la nuit

La juge et les enquêteurs se sont ensuite rendus place Bonnyaud autour de minuit et demi, là où les coups de feu ont atteint Kevin Gentil. Pendant plusieurs heures, à l'abri derrière les palissades, témoins et suspects devaient rejouer la scène sous les yeux de la juge d'instruction.

La reconstitution s'est d'abord déroulée place Rochefort, pendant plus de deux heures ce mardi.
La reconstitution s'est d'abord déroulée place Rochefort, pendant plus de deux heures ce mardi. © Radio France - Marc Bertrand

Cette reconstitution pourra éventuellement permettre de lever certaines zones d'ombres. Par exemple savoir si oui ou non, il est possible qu'il y ait eu une troisième personne à bord de la voiture au moment où les coups de feu ont été tirés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess