Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Meurtre près de la mairie de Brest : début du procès aux assises de Quimper

Trois hommes vont comparaître cette semaine devant la cour d'assises du Finistère pour le meurtre de Christian Dhookit, ce Mauricien de 47 ans retrouvé mort près de la mairie de Brest en juin 2017. Il avait été tué de plusieurs coups au visage et à la tête.

Trois hommes sont suspectés d'être impliqués dans le meurtre de Christian Dhookit
Trois hommes sont suspectés d'être impliqués dans le meurtre de Christian Dhookit © Maxppp - Thierry Creux

Quimper, France

C'est un procès qui doit durer toute la semaine : trois accusés comparaissent devant les assises de Quimper, suspectés d'être impliqués dans le meurtre de Christian Dhookit, début juin 2017 à Brest

Le corps de ce Mauricien âgé de 47 ans avait été retrouvé près de la mairie de Brest, partiellement brûlé. D'après les résultats d'autopsie, ce sont de nombreux coups au visage et au crâne qui ont été fatals, provoquant une hémorragie cérébrale.

Trois suspects, plusieurs versions

Sur les deux accusés de meurtre, un seul reconnait avoir porté des coups "mais sans intention de donner la mort", précise son avocate. Il aurait vendu de la drogue à la victime qui se serait plainte de la qualité ou de la quantité. Selon lui, un de ses amis qui se trouvait sur place aurait aussi asséné plusieurs coups à Christian Dhookit, ce que celui-ci dément fermement : son avocate compte d'ailleurs plaider l'acquittement.

Le troisième accusé est quant à lui mis en examen pour complicité de meurtre : il est accusé d'avoir fait le guet pendant le passage à tabac. Il nie toute implication et déclare s'être trouvé "au mauvais endroit au mauvais moment."

Quid des brûlures sur le corps ?

Le procès doit permettre d'y voir plus clair sur les implications de chacun. La question des brûlures présentes sur le corps, mais qui n'ont pas causé le décès, doit aussi être élucidée : la justice cherche à savoir si un ou plusieurs des accusés ont ainsi tenté de se débarrasser de la victime.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu