Faits divers – Justice

Meurtre rue Albert-Maignan : l'épouse de la victime mise en examen pour assassinat

Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine vendredi 15 janvier 2016 à 20:18

Résidence rue Albert-Maignan
Résidence rue Albert-Maignan © Radio France

Alors qu'ils étaient en instance de divorce, elle aurait commandité le meurtre de son mari, ancien directeur commercial de l'entreprise charcutière Prunier, retrouvé tué de trois balles en juin dans son appartement du Mans. C'est la thèse des enquêteurs, qui ont également arrêté un couple en Corse.

C'est une étape importante dans l'enquête sur le meurtre de la rue Albert-Maignan fin juin au Mans : vendredi soir, la femme de la victime a été mise en examen pour assassinat et placée en détention. Alors que les deux époux étaient en instance de divorce, elle aurait commandité le meurtre de son mari, ancien directeur commercial de l'entreprise charcutière Prunier, retrouvé tué de trois balles dans son appartement, à deux pas du centre-ville du Mans. C'est en tout cas la thèse des enquêteurs, qui ont également interpellé un couple en Corse, à Ajaccio.

D'après nos informations, c'est en réalité ce couple qui aurait tué. Ces amis de la femme de Frédéric Guittard l'auraient même avoué, au cours de leur garde à vue entamée mercredi matin suite à leur arrestation à Ajaccio. C'est grâce aux analyses des réseaux téléphoniques que les enquêteurs du SRPJ d'Angers sont remontés jusqu'à eux, leurs mobiles ayant été localisés à proximité de l'appartement de la victime le jour du crime. 

Un couple en instance de divorce qui se déchirait

À cette époque, Frédéric Guittard et sa femme étaient en instance de divorce et la procédure se passait très mal. L'épouse explique donc avoir demandé à ses deux amis corses d'aller discuter, et seulement discuter avec son mari. C'est dans ce but qu'elle leur aurait donné le badge et les codes d'accès à cette résidence très sécurisée de la rue Albert-Maignan. Mais la situation aurait dégénéré et le couple aurait basculé de lui-même dans une violence inouïe, au point d'attacher au radiateur et d'exécuter de trois balles la victime, découverte le lendemain par sa fille.

Ce sont maintenant les auditions et les éventuelles confrontations qui permettront de faire la lumière sur ce qui s'est vraiment passé. Hier soir l'épouse mise en examen a été placée en détention. Le couple placé en garde à vue en Corse est toujours là-bas. Il doit être transféré au Mans dès que possible afin d'être présenté au juge d'instruction.

Partager sur :