Faits divers – Justice

Meuse : un enfant de cinq ans retrouvé mort dans une voiture immergée

Par Clément Conte, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu vendredi 11 août 2017 à 19:10 Mis à jour le samedi 12 août 2017 à 11:13

Le corps sans vie d'un enfant de 5 ans a été retrouvé dans une voiture immergée dans la Meuse.
Le corps sans vie d'un enfant de 5 ans a été retrouvé dans une voiture immergée dans la Meuse. © Maxppp - Frédéric Plancard

Le corps d'un enfant de cinq ans a été retrouvé ce jeudi 10 août dans une voiture immergée dans la Meuse, vers Mouzay (55), à quelques kilomètres des Ardennes. Le père de la victime, vivant, était aussi dans le véhicule. Une enquête pour "meurtre sur mineur de 15 ans" a été ouverte.

Ce sont des pêcheurs qui ont donné l'alerte jeudi, en début d'après-midi, vers Mouzay (55). Le corps sans vie d'un enfant de cinq ans a été retrouvé dans une voiture immergée dans la Meuse, visiblement conduite par son père, un homme d'une quarantaine d'années domicilié dans le département de l'Aube. Il était en vie lorsque les gendarmes sont arrivés sur place. Il a été placé en garde à vue. De leur côté, les secours ont tenté de ranimer l'enfant, sans succès.

Une enquête ouverte pour "'meurtre sur mineur de 15 ans"

A ce stade des investigations, beaucoup d'interrogations subsistent, notamment sur la présence du père dans le véhicule à l'arrivée des gendarmes, qui n'aurait pas tenté d'en sortir. Une enquête a été ouverte pour "meurtre sur mineur de 15 ans" et confiée à la brigade de recherches de Verdun et à la section de recherches de Nancy. Le suspect, un professeur des écoles de 42 ans qui devait se marier ce samedi 12 août, risquerait donc la réclusion à perpétuité. " Pour le moment, nous n'excluons aucune piste", signale tout de même le Procureur de Verdun par intérim Amaury Lacôte.

Le suspect hospitalisé d'office

L'état de santé mentale du suspect ne permettait pas aux enquêteurs de continuer l'interrogatoire vendredi soir. Sa garde à vue a donc été levée dans la nuit et il a été hospitalisé d'office à Verdun.

Accident ou acte volontaire, l'enquête et l'autopsie de l'enfant, prévue en début de semaine à Nancy devraient permettre de lever le voile sur cette affaire.