Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meylan : une famille termine en garde à vue pour dégradations et outrages envers les gendarmes

-
Par , France Bleu Isère

Ce vendredi en fin de journée, la brigade de gendarmerie de Meylan a été le théâtre de dégradations, rebellions et outrages commises par une famille meylanaise. Elle devra prochainement s'expliquer devant la justice.

La gendarmerie de Meylan.
La gendarmerie de Meylan. - Capture d'écran Google Maps

Les faits ont démarré ce vendredi aux alentours de 17h30 quand un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années et accompagné de sa mère, âgée d'une cinquantaine d'années, sont arrivés à la brigade de gendarmerie de Meylan pour "faire un scandale", raconte le capitaine Rigaud.

Ils sont venus exprimer leur colère après la convocation du fils par l'officier du ministère public dans le cadre d'une procédure pour violences contraventionnelles et injures non publiques. Le jeune homme a expliqué qu'il ne viendrait pas au rendez-vous et qu'il en avait "rien à foutre". Le ton est monté à la brigade meylanaise, "le fils s'est montré hautain et outrageant", précise le capitaine. Les gendarmes ont fini par interpeller la mère et son fils qui s'est rebellé. Ils ont finalement été placés en garde à vue

La clôture de la gendarmerie abîmée 

Vers 21 heures, le père de la famille s'est également présenté, accompagné d'un autre fils, à la brigade de Meylan. Il était alcoolisé et a volontairement percuté la clôture de la gendarmerie en reculant avec son fourgon. 

Après une interpellation compliquée, l'homme qui présentait un taux de 1,4 gramme d'alcool par litre de sang, a été placé en garde à vue. Il doit être déféré devant un juge d'instruction ce dimanche matin et sera jugé en comparution immédiate au tribunal de Grenoble ce lundi pour "outrages, rebellions et conduite sous l'emprise d'alcool". Les gardes à vue de la mère et du fils ont été levées samedi et ils seront prochainement convoqués par la justice. La famille était jusqu'à présent inconnue des services de la gendarmerie. 

"J’espère la sévérité du juge"

Sur son compte Facebook, le maire de la commune de Meylan, Philippe Cardin, condamne ces actes. "Comment un adulte peut-il défoncer volontairement la clôture de la gendarmerie avec son véhicule ?", s'interroge l'élu. Il salue les gendarmes "pour leur sang-froid" et dit espérer "la sévérité du juge" dans cette affaire. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess