Faits divers – Justice

Mia Electric sera vendu aux enchères

Par William Giraud, France Bleu Poitou jeudi 31 juillet 2014 à 18:37

La Mia, voiture électrique des Deux-Sèvres, trône dans la cour du ministère
La Mia, voiture électrique des Deux-Sèvres, trône dans la cour du ministère © Radio France - Pascal Roche

Le tribunal de commerce de Niort n'a retenu aucune offre de reprise. Les actifs seront vendus aux plus offrants à la rentrée.

Les actifs du fabricant de voitures de Cerizay (Deux-Sèvres) Mia Electric seront mis en enchères en septembre prochain. Il s'agit des machines, des brevets, etc. Dossier emblématique pour la région Poitou-Charentes et son ancienne présidente Ségolène Royal, le cas Mia s'enlise un peu plus.

Un deuxième revers ?

Sur le volet social, le licenciement des 200 salariés en juin dernier marquait déjà un premier échec. Si la marque Mia et l'usine de Cerizay sont démantelées, ce sera un deuxième revers, beaucoup plus cuisant, pour l'exécutif régional. Jean-François Macaire, président de la région Poitou-Charentes "prend acte, c'est une nouvelle étape. Nous espérons maintenant que le commisseur-priseur regroupe le plus de lots possibles pour permettre à un unique aquéreur de tout reprendre " .

"La marque est morte"

Pour Alfredo Couto-Dias, ex-délégué CFDT, cette décision est symbolique, la "marque Mia est morte. Mais du point de vue social, c'était joué bien avant ". Rendez-vous en septembre pour connaître l'épilogue du dossier.