Faits divers – Justice

Michel Cabut rend hommage en musique à son frère à Châlons-en-Champagne

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 7 janvier 2016 à 10:37

Le jazz était la seconde passion de Cabu après le dessin
Le jazz était la seconde passion de Cabu après le dessin © Maxppp

Un an jour pour jour après la mort du dessinateur Cabu, tué par les frères Kouachi dans les locaux de Charlie Hebdo, sa ville natale lui rend hommage. Un concert de jazz est organisé à Châlons-en-Champagne, avec le groupe du frère de Cabu, Michel.

Des airs de jazz vont résonner ce jeudi à Châlons-en-Champagne, en hommage à Cabu. Un an après le décès du dessinateur, mort sous les balles des frères Kouachi le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo, la ville où il est né a choisi d'honorer sa mémoire par un concert. "Parce que le jazz était sa seconde passion après le dessin", explique Michel Cabut, le frère du dessinateur. En tant que musicien, c'est lui qui sera sur scène, place Foch, avec son groupe le Hot Swing Orchestra.

"Je suis partagé entre les souvenirs douloureux et le plaisir de retrouver les Châlonnais" - Michel Cabut

Né en 1938, Cabu était très attaché à la ville de Châlons-en-Champagne, où il revenait régulièrement et où il avait beaucoup d'amis.  "Il n'a jamais quitté Châlons dans sa tête" , confirme son frère, "du coup aujourd'hui pour moi, tous les souvenirs se mélangent".

Pour autant, la famille du dessinateur a toujours refusé les hommages, par pudeur et méfiance aussi. Ils refusent qu'une rue ou qu'un bâtiment soit baptisé du nom de Cabu. "De son vivant, on lui avait proposé de donner son nom à un stade, il n'avait pas voulu et quand on a su qu'il allait recevoir la légion d'honneur, à titre posthume, on s'est dit qu'il devait se retourner dans sa tombe!"

Un concert festif

Aujourd'hui encore, Michel Cabut a du mal à se rendre compte de ce que représentait son frère "un symbole de la liberté à la française" selon le Préfet de la Marne Denis Conus. "Je savais qu'il avait un talent fou, et que c'est quelqu'un d'unique, mais je ne pensais pas qu'il avait une telle aura", avoue Michel Cabut. 

Pour lui, la seule façon de rendre hommage à son frère, c'était d'utiliser la musique et d'organiser un moment festif, un concert au cours duquel il jouera, avec le Hot Swing Orchestra, les chansons que Cabu appréciait : "les grands orchestres, le jazz classique, du Trénet, tout ce qui swinguait et qui pouvait le faire danser dans sa tête". Un concert à voir ce jeudi 7 janvier, à 20h, place Foch à Châlons-en-Champagne.

Michel Cabut, le frère de Cabu, jouera du jazz ce soir en hommage à son frère

Partager sur :