Faits divers – Justice

Militaire isérois tué à Chambéry : un homme arrêté à Valence

Par Julien Morin, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu samedi 21 janvier 2017 à 18:57

Image d'illustration d'une voiture de police
Image d'illustration d'une voiture de police

Le 14 janvier dernier, Geoffrey Bellir, un militaire du 93e Régiment d'artillerie de Montagne de Varces était tué à Chambéry (Savoie). Depuis, son meurtrier était activement recherché par les forces de l'ordre. Un homme a été interpellé samedi matin à Valence (Drôme) dans le cadre de cette affaire.

Depuis une semaine et le meurtre de Geoffrey Bellir, l'homme était recherché. Un portrait robot établi sur ce qu'avaient vu les témoins un peu avant le meurtre, avait été largement diffusé par les enquêteurs. C'est grâce à cette description que les policiers de Valence (Drôme) ont pu reconnaître et interpeller l'homme samedi matin. Interpellation dans le calme dans le quartier de la gare indiquent les policiers.

Le militaire poignardé en plein centre-ville de Chambéry

C'est vers une autre gare, celle de Chambéry (Savoie), le 14 janvier, que Geoffrey Bellir a été tué. Les deux hommes - Geoffrey Bellir et le meurtrier présumé, un SDF - ont bu, commence alors une dispute qui dégénère. Le SDF sort un couteau de chasse, il poignarde le militaire en plein cœur, un seul coup mortel. Geoffrey Bellir avait 24 ans, il faisait partie du 93e Régiment d'artillerie de Montagne à Varces, et il habitait avec sa mère à Chimilin, en Isère.