Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Militaires et néo-nazis : le 13e BCA de Savoie condamne fermement les agissements de deux de ses membres

Barby, France

Alors que le site d'information Médiapart révèle que des militaires français adhèrent publiquement à l'idéologie néo-nazie, le 13e bataillon des chasseurs alpins de Barby en Savoie réagit. Il annonce que des sanctions sont en cours contre deux de ses militaires.

Deux militaires du 13e BCA de Chambéry sont visés par l'enquête de Médiapart (illustration)
Deux militaires du 13e BCA de Chambéry sont visés par l'enquête de Médiapart (illustration) © Maxppp - Maxppp

Des militaires qui ne cachent pas leur adhésions aux thèses néo-nazies : c'est ce que révèle le site Médiapart dans une enquête selon laquelle un dizaine de militaires et anciens militaires français ne se cachent pas pour partager leur idéologie sur les réseaux sociaux. 

Sous le titre "Des néo-nazis font carrière dans l'armée française", le site d'information explique comment il a retrouvé sur internet la trace de ces militaires dont deux font partie du 13e bataillon de chasseurs alpins, basé à Barby près de Chambéry en Savoie.

Le premier a fait tatouer sur son bras la devise des SS et n'hésite pas sur Facebook à écrire "qu'il faudrait coller une balle dans la nuque des migrants". L'autre est en prison pour avoir roué de coups un jeune antifaciste.  En 2013, des chasseurs alpins de Barby avaient déjà été sanctionnés pour leurs dérapages antisémites.  

On ne saurait pas réduire les 1250 hommes et femmes du bataillon à ces comportements individuels. - Lieutenant Clément, du 13e BCA de Barby

"On condamne fermement cette idéologie" réaffirme le Lieutenant Clément

Aujourd'hui, encore une fois l'armée condamne "fermement cette idéologie". Le lieutenant Clément, officier de communication, réaffirme que le 13e BCA "s'inscrit dans ce combat contre les extrémismes avec ses engagements au Sahel ou en Irak par exemple". "Le 13e BCA est le reflet de la société, on n'est pas exempt d'individus qui prennent malheureusement la voie de l'extrémisme. On ne saurait pas réduire les 1250 hommes et femmes du bataillon à ces comportements individuels".

Le 13e BCA affirme aujourd'hui que des sanctions concernant ces deux militaires sont en cours, mais qu'elles prennent du temps. Selon le service de communication du 13 e BCA "qui demande les sanctions les plus dures", ces arbitrages ne dépendent pas directement des chasseurs alpins.

"Il est important de sanctionner très durement pour montrer à tous qu'il ne saurait y avoir tolérance en la matière" rappelle le Lieutenant Clément

Choix de la station

À venir dansDanssecondess