Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Opération Barkhane : treize militaires français morts au Mali

Militaires morts au Mali : Florence Parly annonce une cérémonie d'hommage dans les prochains jours

Après l'annonce de la mort de 13 soldats français au Mali, la ministre des armées annonce ce mardi après-midi une cérémonie d'hommage aux Invalides dans les prochains jours. Florence Parly est également revenue sur quelques détails de l'opération durant laquelle les militaires sont décédés.

La ministre des armées, lors de son point presse ce mardi après-midi.
La ministre des armées, lors de son point presse ce mardi après-midi. © Maxppp -

Florence Parly, la ministre des armées, a annoncé ce mardi après-midi qu'une cérémonie d'hommages présidée par Emmanuel Macron aurait lieu aux Invalides, après la mort de 13 soldats de la force Barkhane ce lundi soir au Mali, dans la collision accidentelle de deux hélicoptères. Florence Parly a d'ores et déjà rendu hommage aux "13 militaires exceptionnels" qui "ont combattu jusqu'au bout pour notre liberté". La ministre a ajouté qu'elle se rendrait au Mali "prochainement".  Une minute de silence est programmée à l'Assemblée nationale à 15h. Le maire de Pau François Bayrou appelle les Palois à un rassemblement à 19h.

Des détails sur l'opération

Florence Parly a également donné des éléments de contexte sur l'accident des deux hélicoptères : "Depuis plusieurs jours des commandos parachutistes de la force Barkhane traquaient les terroristes entre Gao et Ménaka (...) Hier, à 20 kilomètres, ils engagent le combat au sol. Il fait nuit noire. Le commando au sol demande un appui aérien. L'obscurité est totale ce qui complexifie l'opération."

Les six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération sont originaires de Pau, Gap, Varces et Saint-Christol, indique le ministère des Armées dans un communiqué ce mardi. Sept soldats venaient du 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau, quatre militaires appartenaient au 4e régiment de chasseurs de Gap, un soldat venait du 93e régiment d'artillerie de montagne de Varces (Isère) et un militaire appartenait au 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu