Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉOS - Militaires tués au Burkina Faso : Emmanuel Macron salue des "soldats hors normes, morts en héros"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Armorique, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Breizh Izel

Un hommage national a été rendu, ce mardi, aux deux commandos de Marine tués au Burkina Faso lors de la libération des deux otages français, jeudi dernier. Le président Emmanuel macron a rendu hommage à des "soldats morts en héros".

Emmanuel Macron a remis la légion d'honneur aux deux militaires.
Emmanuel Macron a remis la légion d'honneur aux deux militaires. © AFP - PHILIPPE WOJAZER

Un hommage aux héros. La  France a rendu un hommage national, ce mardi lors d'une cérémonie dans la cour des Invalides en présence du président de la République, aux deux commandos de Marine tués vendredi en libérant des otages au Burkina Faso.

Un cortège parti sous les applaudissements

Les cercueils de Cédric de Pierrepont, 33 ans et Alain Bertoncello, 28 ans, recouverts du drapeau tricolore, ont d'abord traversé la Seine sur le pont Alexandre III. Le cortège a traversé le pont sous les applaudissements et au son de La Marseillaise entonnée par des milliers de personnes. Une haie d'honneur de différents corps de l'armée a également salué le cortège. 

Une arrivée émouvante aux Invalides  

Les cercueils et les portraits des deux militaires ont ensuite été disposés côte à côte dans la cour d'honneur des Invalides, symboliquement reliés par une "sangle de vie" utilisée lors de leurs plongées difficiles par les nageurs de combat, un brevet que seuls possèdent les membres du prestigieux commando Hubert auquel appartenaient les deux défunts. Emmanuel Macron est ensuite arrivé dans la cour des Invalides, où il a salué les familles des militaires tués.

Les familles des soldats étaient éreintées par la douleur mais dignes. - AFP
Les familles des soldats étaient éreintées par la douleur mais dignes. © AFP - PHILIPPE WOJAZER

Les cercueils des deux commandos ont ensuite fait leur entrée dans la cour des Invalides, portés par leurs camarades des forces spéciales, cagoulés pour préserver leur anonymat et leur sécurité.

  - AFP
© AFP - Christophe PETIT TESSON

Emmanuel Macron salue des "soldats hors normes"

Le Président a ensuite prononcé une allocution. Les deux militaires "sont morts en héros", a déclaré Emmanuel Macron. "Ces officiers mariniers étaient des soldats hors normes comme peu d'armées dans le monde ont la chance d'en compter", a ajouté le président.

"Nous ne céderons rien des combats pour lesquelles vous vous êtes engagés et avez donné votre vie", a-t-il ajouté en s'adressant aux deux soldats. Emmanuel Macron a également assuré que "jamais notre nation n'abandonne ses enfants", citant Sophie Pétronin, otage au Mali. "Je pense à Sophie Pétronin aux mains de ses ravisseurs. Nous ne l'oublions pas. Ceux qui attaquent un Français doivent savoir que jamais notre nation n'abandonne ses enfants, quelles que soient les circonstances et fut-ce à l'autre bout de la planète", a-t-il dit.

Une bravoure inouïe" - Emmanuel Macron 

Le président est revenu sur l'opération de libération des otages qui a coûté la vie aux deux militaires. "Des Français étaient menacés, il fallait les secourir", a-t-il dit. Il a affirmé que les soldats avaient "fait preuve d'une bravoure inouïe." "Car rien pour eux rien n'est plus précieux que la mission, rien n'est plus précieux que la vie des otages".

Une vie donnée n'est pas une vie perdue" - Emmanuel Macron 

Emmanuel Macron est également revenu sur l'engagement et le sacrifice des deux militaires. "Une vie donnée n'est pas une vie perdue", a-t-il dit. "Les noms des héros ne s'effacent jamais", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui par votre mort, vous entrez dans la lumière éclatante de l'histoire de notre pays", a-t-il dit, en indiquant leur nom serait inscrit sur les monuments aux morts de leur commune.

Les deux militaires ont ensuite reçu des mains du président français le titre de Chevaliers de la Légion d'Honneur. L'allocution du Président a été suivie de la sonnerie aux morts et de la Marseillaise.

Les obsèques des deux militaires dans les jours à venir

Les obsèques d'Alain Bertoncello auront lieu samedi chez lui en Haute-Savoie "dans l'intimité familiale". Ceux qui le souhaitent pourront se recueillir devant sa dépouille, à la maison funéraire de la ville d'Annecy.
Les obsèques de Cédric de Pierrepontauront lieu mercredi après-midi en l'église de Larmor-Plage, dans la Morbihan.