Faits divers – Justice

Militant retenu lors d'une visite présidentielle : deux gendarmes de l'Allier condamnés

Par Alexandre Chassignon, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 16 juin 2014 à 16:21

Une voiture de gendarmerie
Une voiture de gendarmerie © Maxppp

C'était une "arrestation déguisée" : un syndicaliste avait été retenu à la brigade du Mayet-de-Montagne en novembre 2010, pendant toute la durée d'une visite de Nicolas Sarkozy. Les deux plus hauts gradés de la gendarmerie de l'Allier au moment des faits ont été condamnés ce lundi à une amende et à de la prison avec sursis. Ils vont faire appel.

Pour le tribunal de Clermont-Ferrand, une gendarmerie n'est pas "un lieu de convivialité". Les deux officiers de gendarmerie ayant donné l'ordre d'arrêter un militant pendant une visite de Nicolas Sarkozy en novembre 2010 ont été condamnés ce lundi à quatre mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende. Ils vont faire appel, indique leur avocat, Gilles-Jean Portejoie, pour qui "il n'y a pas eu d'infraction".

Le colonel Patrick Martzinek et le capitaine Pierre Pouly, respectivement commandant et adjoint du groupement de l'Allier de l'Allier au moment des faits, demandaient à être relaxés. Le tribunal a finalement suivi les réquisiitions et estimé qu'il y avait bien atteinte aux libertés individuelles .

Frédéric Lemarec, militant au syndicat Sud, avait été arrêté à la sortie de son travail et retenu quatre heures dans les locaux de la brigade, en dehors de toute procédure.

"Les atteintes à la liberté d'aller et venir, c'est important sur le plan des principes"

Partager sur :